profile image

David Sanschagrin

Doctorant en science politique

David Sanschagrin complète des études en science politique à l’UQAM en études canadienne et québécoise. Il est aussi chroniqueur au journal étudiant de l’UQAM, Union Libre. Il ne sait pas encore si c’est la haine de la politique ou l’amour du politique qui le pousse à étudier et à écrire.
Radio-Canada

L'automne de la petite trahison syndicale?

Est-ce que les leaders syndicaux ont eu peur? Ont-ils été lâches? Sont-ils davantage conservateurs que leur base? Manquent-ils d'ambition? Sont-ils incapables de lire la conjoncture favorable qui se présente à eux?
22/12/2015 02:57 EST
FOTOimage

Des nouvelles du futur

La nouvelle présidente de l'Association étudiante nationale du Québec, Émilie Lévesque, s'est dit outrée hier en conférence de presse du comportement dictatorial du gouvernement québécois lors du vote jeudi d'une énième loi spéciale obligeant les travailleurs intellectuels à mettre fin à leur grève et à accepter des reculs salariaux importants.
06/04/2015 10:04 EDT
GH-Photography via Getty Images

Déséquilibre fiscal, néolibéralisme et déficit zéro

La lecture que fait le gouvernement Couillard des rapports de domination (politique et économique) au Québec revient à mettre la réalité la tête à l'envers : les dominé(e)s deviennent ainsi les dominant(e)s qui nuisent au bien commun (défini par l'élite), et les dominant(e)s prétendent être les dominé(e)s victimes de la violence et des excès des demandes syndicales, présentes et passées.
04/11/2014 10:43 EST
PC

Réforme Barrette: l'arbre qui cache la forêt

En mettant ainsi l'accent sur les ratés potentiels de la réforme administrative du ministre Barrette, on a négligé de parler de l'objectif de long terme de cette réforme: la privatisation.
04/10/2014 09:26 EDT
GEORGES GOBET via Getty Images

La méthode conservatrice roule à plein régime

On pourrait penser qu'un parti qui ne jouit pas d'une haute réputation éthique et qui utilise abondamment des ressources étatiques pour faire sa promotion se garderait une petite gêne à vouloir salir ses adversaires politiques sur ces questions. Mais dans le cas du PCC, ce serait se tromper lourdement.
27/09/2014 10:04 EDT
Bloomberg via Getty Images

Oléoducs, poutine et bélugas

Philippe Couillard et son gouvernement semblent être amoureux des oléoducs, à tel point qu'ils veulent en voir partout sur le sol québécois. Je leur propose de commencer par leur cour arrière. Les avantages esthétiques sont évidents, ajoutez à cela la proximité d'une source d'énergie et la création d'emplois dans le quartier de chaque ministre, et vous avez une recette gagnante.
14/09/2014 11:54 EDT