profile image

Alexandre Cloutier

Député de Lac-Saint-Jean et candidat à la direction du Parti québécois

Alexandre Cloutier représente les électeurs de la circonscription de Lac-Saint-Jean depuis 2007 à l’Assemblée nationale du Québec. En 2012, il est devenu le plus jeune ministre du gouvernement du Québec, se voyant confier le poste de ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes, à la Francophonie canadienne et à la Gouvernance souverainiste. Depuis avril 2014, il agit à titre de porte-parole de l’opposition officielle en matière de justice et de communautés nordiques. Alexandre Cloutier est titulaire d’une maîtrise en droit international public de l’Université de Cambridge, en Angleterre, et d’une maîtrise en droit constitutionnel de l’Université de Montréal. Il a aussi poursuivi pendant trois ans des études doctorales à l’Université Laval. Il est membre du Barreau du Québec depuis 2002. Avant de faire le saut officiel en politique, il a pratiqué le droit constitutionnel et administratif au cabinet montréalais de Fasken Martineau. Il a également enseigné à l’Université d’Ottawa et été clerc à la Cour suprême du Canada, au cabinet de l’honorable juge Charles D. Gonthier. Alexandre et son épouse Marie-Claude sont les parents de deux jeunes enfants, Amélia et Emmanuel, âgés respectivement de quatre et deux ans. Toute la famille habite à Saint-Gédéon, sur le bord du majestueux lac Saint-Jean.
PC

Miser sur la force de notre équipe

DÉBAT DE BLOGUES - Le Parti québécois ne sera jamais un « one man show », sous ma direction. C'est en équipe, en mettant en valeur chacun de nos députés et en misant sur l'intelligence collective de nos dizaines de milliers de membres, que nous allons rassembler les Québécoises et les Québécois. Pour gagner en 2018 et réaliser l'indépendance du Québec.
03/10/2016 10:30 EDT
ASSOCIATED PRESS

On ne construira pas un pays sur la peur de l'autre

Sous ma gouverne, le Parti québécois continuera de porter l'enjeu fondamental de la laïcité de l'État. Il le fera avec équilibre et ouverture, afin de rassembler toutes les Québécoises et tous les Québécois derrière une vision commune du vivre ensemble.
16/09/2016 10:39 EDT
PC

L'an 1 du gouvernement Cloutier

DÉBAT DE BLOGUES - Aujourd'hui, je vous présente 12 des grands changements que j'entends mettre de l'avant rapidement, en tant que chef du Parti québécois.
06/09/2016 10:40 EDT
S.J. Krasemann via Getty Images

Mettre fin aux passe-droits fiscaux

Nos lois fiscales sont comme un gros fromage suisse: elles sont pleines de trous. Pendant que le gouvernement libéral en demande toujours plus à la classe moyenne, les banques, de grandes entreprises et certains des plus fortunés bénéficient de généreux passe-droits fiscaux. Le temps est venu de mettre notre pied à terre et de corriger ces injustices fiscales.
14/08/2016 10:33 EDT
Caren Firouz / Reuters

Laïcité, courtoisie, ouverture et cohérence

La semaine dernière, j'ai offert sur les réseaux sociaux mes meilleurs vœux aux Québécoises et Québécois de confession musulmane, à l'occasion de la fête de l'Aïd al-Fitr... À ma grande surprise, ce message de bonne foi a donné lieu à de vives réactions.
14/07/2016 08:59 EDT

Des solutions de rechange à l'austérité

Sous le couvert d'un objectif que nous partageons tous - la santé de nos finances publiques - le gouvernement libéral de Philippe Couillard impose aux Québécois son agenda idéologique : celui de la réduction du rôle économique et social de l'État.
16/03/2015 10:49 EDT
CP

Abolir le serment à la reine et arrêter le financement du lieutenant-gouverneur

Le Québec doit dès maintenant dépoussiérer quelques-unes de ses institutions les plus archaïques. C'est ainsi que j'ai proposé, hier, de mettre fin au financement du lieutenant-gouverneur, représentant de la reine d'Angleterre au Québec, et d'abolir le serment d'allégeance à Sa Majesté prononcé par les députés lors de leur assermentation.
10/12/2014 02:17 EST
PC

Ressaisissez-vous, M. Couillard

Derrière les discours et les beaux chiffres, on constate une absence de vision. L'austérité, ce n'est pas une politique de développement économique. La centralisation, ce n'est pas une politique de développement régional. Pas plus que la gestion de l'État n'est un simple exercice comptable.
24/11/2014 11:15 EST
Steve Debenport via Getty Images

Un demi-milliard $ et 13 propositions pour notre système d'éducation

Depuis 2007, l'État québécois se prive chaque année de rentrées fiscales de plusieurs centaines de millions de dollars, en vertu de la réduction progressive de la taxe sur le capital des institutions financières, abolie depuis 2011. Je propose de rétablir cette contribution à un niveau équivalent à celui de 2007, ce qui nous permettrait de dégager 500 millions $ pour le Trésor québécois, la totalité de cette somme devant être investie en éducation.
17/11/2014 10:57 EST