profile image

Adrien Pouliot

Chef du Parti conservateur du Québec

Adrien Pouliot étudie le droit à l’Université de Sherbrooke où il remporte le Prix du Barreau et il devient avocat en 1979. Il pratique le droit corporatif et commercial au sein du prestigieux cabinet Ogilvy Renault (maintenant Norton Rose Fulbright) à Montréal où il acquiert une expérience en fusions et acquisitions d’entreprises de même qu’en financement public et privé. Il se joint en 1984 à l’entreprise familiale CFCF Inc., œuvrant en radiodiffusion et en télédistribution, à titre d’adjoint au président. L’entreprise exploite alors CFCF-12 (la station de télévision anglaise du réseau CTV à Montréal), la compagnie de télédistribution desservant l’Ouest de l’le de Montréal, deux stations de radio de langue anglaise et une compagnie de production d’émissions de télévision. CFCF Inc. devient une compagnie publique cotée à la Bourse de Montréal et de Toronto en 1986. En 1986, M. Pouliot obtient une licence de radiodiffusion provinciale pour le nouveau réseau Télévision Quatre Saisons. En 1987, il est promu au poste de président de CFCF-12, et de 1989 à 1993, il occupe le poste de président et chef de l’exploitation de la compagnie mère CFCF Inc. Il devient ensuite président et chef de la direction après avoir mené avec succès une restructuration de l’entreprise. Sous sa gouverne, l’entreprise devient le quatrième plus important télédistributeur au Canada avec plus de 425 000 abonnés et un effectif frisant les 1 200 employés et elle occupe une place importante en télévision par l’exploitation du réseau de Télévision Quatre Saisons. En 1996, l’entreprise est vendue à Vidéotron pour une valeur totale de 687 millions $ et M. Pouliot assuma une transition sans heurts de l’entreprise jusqu’en 1997. M. Pouliot acquiert par la suite Entourage Solutions Technologiques Inc., une entreprise de services techniques spécialisée dans l’installation et l’entretien de réseaux et d’équipement de télécommunications et informatiques. L’entreprise a compté jusqu’à 2 800 employés répartis au Québec et en Ontario et un chiffre d’affaires de 225 millions $ par année. Sous sa gouverne, l’entreprise augmente la qualité de son service de 40% et sa productivité de 40%, ses revenus doublent et sa rentabilité est multipliée par 20. M. Pouliot vend l’entreprise à Bell Canada en 2005. En 2005, M. Pouliot a été copromoteur de la création de First National AlarmCap Income Trust, la troisième entreprise de sécurité résidentielle et commerciale au Canada et dont les actions ont été cotées à la Bourse de Toronto. Il en a été le premier président du conseil. M. Pouliot est maintenant président de Capital Draco Inc., une compagnie d’investissements. M. Pouliot a participé à la gouvernance de quatre entreprises cotées en bourse : CFCF Inc., Donohue Inc., Gestion Biocapital Inc. et First National AlarmCap Income Fund. M. Pouliot a été président du conseil d’administration de Corporation Image Entertainment Inc. et a été membre du conseil d’administration et membre du comité d’investissement de iNovia, un fonds ayant alors 180 millions $ sous gestion basé à Montréal qui investissait dans des entreprises en démarrage dans les secteurs de la technologie de l’information, de la santé et des technologies vertes. Au niveau industriel, M. Pouliot a investi temps et efforts au sein de plusieurs conseils et comités d’associations (notamment l’association canadienne des radiodiffuseurs et l’association canadienne de la télévision par câble). Il a aussi représenté CFCF-12 au sein du conseil d’administration de CTV Television Network Ltd. pendant neuf années. Son implication communautaire se reflète par les nombreux conseils d’administration auxquels il a participé. Au niveau de la santé, il a été membre du conseil d’administration de l’Hôpital de Montréal pour enfants et du Fonds de recherche de l’Institut de cardiologie de Montréal. Sur le plan économique, il a siégé au sein de la Société de développement économique Ville-Marie, une agence gouvernementale favorisant le développement économique de Montréal, et président du conseil des gouverneurs de la Jeune Chambre de Commerce de Montréal. En éducation, Il a été gouverneur de l’Université McGill pendant près de 10 ans où il a contribué aussi comme président du comité de vérification, membre du comité des finances, membre du comité de retraite et membre du fonds de dotation. Il est maintenant gouverneur émérite de cette institution. Il a appuyé la formation et l’éducation des jeunes gens d’affaires en participant activement à la Young Presidents’ Organization et à son organisation sœur World Presidents’ Organization, qui ensemble regroupent près de 20 000 présidents d’entreprise dans 110 pays et a siégé à son conseil d’administration international et à son comité de vérification. M. Pouliot est passionné par les politiques publiques. Il a participé en 1999 au lancement de l’Institut économique de Montréal, dont il a été président du conseil pendant 8 ans et membre du conseil pendant 12 ans. Il a aussi été président du conseil de la Ligue des contribuables, un organisme sans but lucratif qui cherche à défendre les intérêts des contribuables. Il s’est impliqué en politique comme vice-président de la commission politique de l’Action démocratique du Québec en 2011 jusqu’à la fusion de celle-ci avec la Coalition Avenir Québec. Depuis le 23 février, il est le chef du Parti conservateur du Québec. Reproduit avec l'autorisation du Parti Conservateur du Québec
Sjoerd van der Wal

La nouvelle bureaucratie agricole

Quiconque fait confiance à l'intelligence de nos créateurs agricoles conviendra qu'après 45 ans, le moment est venu pour le ministre de les affranchir du joug de l'UPA et de leur permettre de choisir librement le regroupement de producteurs auquel ils veulent adhérer pour représenter leurs intérêts.
23/03/2017 09:38 EDT
Shutterstock / Chones

L'État contre l'innovation

Je ne dis pas qu'Israël est une panacée pour les entreprises en démarrage. Mais il faut reconnaître que le Québec a encore un bout de chemin à faire pour arriver à la cheville de ce petit pays en termes d'entrepreneuriat.
26/11/2016 08:10 EST
ASSOCIATED PRESS

Bienvenue à Uberville

Montréal a vécu une révolution dans le transport de personnes avec l'inauguration du métro il y a cinquante ans. Serait-elle sur le point d'en vivre une seconde avec l'arrivée de services de transport personnalisé rapide (TPR) grâce à des acteurs comme Uber, Lyft ou Téo?
17/10/2016 08:08 EDT
PC

La fin de Lisée justifie les moyens de Lisée

Jean-François Lisée sera un adversaire redoutable des fédéralistes et de la droite québécoise, non pas à cause de la justesse de ses arguments, mais plutôt parce que celui-ci utilisera tous les moyens, intellectuellement honnêtes ou non, pour arriver ses fins.
09/10/2016 10:24 EDT
Radio-Canada.ca

Les syndicats, protecteurs d'une classe privilégiée

Le pourcentage de Canadiens travaillant dans des entreprises privées qui sont représentés par un syndicat est tombé sous la barre des 14%, et ce chiffre est de 12% à l'extérieur du Québec. Par contre, le taux de syndicalisation des employés du secteur public est demeuré stable depuis quelques décennies à 75% (82% au Québec). Les travailleurs sont ainsi de plus polarisés en deux groupes : le secteur privé non syndiqué et le secteur public syndiqué.
14/09/2016 04:36 EDT
Jim Young / Reuters

Au-delà de Trump ou Clinton

Les Américains prendront parti entre deux visions opposées du rôle de l'État et de l'individu au sein du plus important engin économique de la planète et ce choix aura un impact important sur le bien-être économique des Canadiens d'aujourd'hui et de demain.
29/07/2016 10:13 EDT
CP

Brad Wall: un modèle pour le Québec?

Malgré un renversement de la situation financière de la province causé par la récente chute du baril de pétrole, la province a regagné sous la gouverne de M. Wall un sens de fierté qu'on n'avait pas vu depuis longtemps.
14/06/2016 10:08 EDT
CP

Loto-Censure

Le gouvernement Couillard vient d'adopter un projet de loi qui oblige les fournisseurs de services Internet québécois à bloquer l'accès à un site de jeu d'argent en ligne dont l'exploitation n'est pas autorisée par une loi du Québec.
10/06/2016 10:04 EDT
Peter McCabe/PC

Pout, pout, pout!

Depuis 2010, on compte 258 entreprises acquises à l'étranger par des entreprises québécoises contre 85 dans le sens inverse. C'est quoi, le problème?
03/04/2016 09:02 EDT
CP

À l'aide, berger Morneau!

Après avoir lu cette danse incessante de milliards, on ne peut que se poser la question suivante: qu'est-ce qu'on ferait si le gouvernement fédéral n'était pas là pour nous aider?
24/03/2016 04:04 EDT