Aurore Lehmann

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Aurore Lehmann
 

Les week-end en famille au Musée des Beaux-Arts.. Mon bébé je t'amène au musée

Publication: 25/09/2012 13:55

Ce week-end la piscine est fermée je t'emmène au Musée des Beaux-Arts de Montréal mon chéri, tu sais, là où il y a des tas de beaux tableaux ; on va faire un atelier tu vas voir ça va être super.
Hannnn mais c'est nuuuul. Bon.

Ça, c'était avant. Maintenant mon loulou de 6 ans et des poussières réclame de faire un tour au Musée illico presto parce que c'est « coool ». Et pour cause....

Depuis le week-end dernier les petits loups ont leur propre Musée dans le Musée des Beaux-Arts de Montréal:

-Sept salles pour les ateliers scolaires durant la semaine et les familles le week-end
-Une salle d'exposition consacrée à la jeunesse (à venir : expos collaboratives avec Danielle Roy, l'école Faceou encore la maison d'édition La Pastèque)
-des œuvres d'art spécifiquement acquises et signées Claude Cormier, Jim Dine et Pierrick Sorin
-Un lounge familles rempli de bouquins sur l'art pour les enfants et décoré-s'il vous plait- par le collectif Rita pour ce qui est de l'ameublement, la firme Paprika pour la signalétique et les artistes de street art deEn Masse partout sur les murs. Bref, la relève pour la relève.

Voilà pour la présentation.

Ce qu'on retiendra surtout c'est que ces espaces ont été conçus pour les enfants, comprenez PENSÉS pour eux, parce qu'un enfant est un public spécifique, qui veut mettre les mains là où il ne faut pas, exprimer très fort son point de vue quand on réclame le silence, brasser de l'air et éventuellement des sacs de chips lorsqu'il s'agit de prendre un air pensif et profondément inspiré.

Un public exigeant et ouvert aussi, qui ne demande qu'à apprendre, sans aprioris, filtre ou attente particulière, et qu'il convient d'apprivoiser, parce que c'est
1) important de « former » une relève
2) quand même vachement amusant.

Le personnel du musée l'a bien compris qui a opté pour une approche pratique axée sur l'expérimentation: « on intègre l'apprentissage par l'objet, nous explique Jean-Luc Murray, directeur des programmes éducatifs du MBAM. Une approche développée dans les musées d'histoire, d'archéologie. »

On concevait difficilement qu'une ville comme Montréal n'aie pas une telle proposition à offrir aux familles. Les studios d'art et d'éducation Michel de la Chenelièrela catapultentd'un coup d'un seul dans la catégorie de métropoles culturelles européennes et américainesdignes de ce nom. Un « mouvement irrésistible », tel que qualifié par Jean-Luc Murray, en droite ligne d'une tradition remontant à 1860 (l'école d'art de Montréal), les ateliers donnés par Anne Savage, en passant par le Ladies' Committee.

Mouvement qui s'inscrit aussi dans le travail d'institutions telles que le Musée en herbe à Paris ou encore English heritage en Grande-Bretagne : « Il fallait créer dès la première visite une impression forte sur les enfants, leur donner envie de revenir, qu'ils ne sentent pas qu'un musée est un lieu plein d'interdits. » Objectif atteint, à voir les enfants gambader joyeusement dans les couloirs.

Le MBAM veut rejoindre 120 000 enfants cette année et compte bien doubler l'effectif d'ici 5 ans. Et vu l'enthousiasme des troupes le jour du lancement nul doute que le pari est gagné d'avance.

Ah, et pour ceux qui ne seraient pas encore convaincus, on retiendra les arguments du petit loup au sortir de sa première visite:

1)l'entrée est gratuite du coup il reste assez de sous pour une mega crème glacée
2)cette fin de semaine on décorele canapé version postmoderne avec les vieux doudous usés et on repeint les murs de la chambre version graffiti ?
3) trop bien les escaliers

Si avec ça vous n'y allez pas...

http://www.mbam.qc.ca/studio/

 
Suivre Le HuffPost Québec