RECEVEZ LES NOUVELLES DE Arianna Huffington
 

Le Huffington Post Québec, une édition qui est tout sauf «provinciale»

Publication: 8/02/2012 04:07

Il me fait grand plaisir d'annoncer le lancement de notre quatrième édition internationale. Le Huffington Post Québec, en tandem avec le HuffPost Canada, couvre désormais l'actualité de ce grand pays voisin et ami des États-Unis.

C'est la première fois que deux éditions du HuffPost paraissent à l'intérieur d'un même pays. Soyez sans crainte: il n'y aura pas de lutte fratricide, mais bien une collaboration étroite entre les deux équipes éditoriales, ce qui favorisera l'accomplissement de notre mission. Nous sommes motivés à devenir l'épicentre du reportage, des blogues participatifs, de l'engagement social et de la curation de contenu d'un océan à l'autre. Et puisque le développement de communautés fait partie de notre ADN, l'équipe du Huffington Post Québec sera en contact régulier avec celle du Huffington Post France, de manière à apporter aux Québécois les contenus d'outre-Atlantique les plus susceptibles de les intéresser, et vice versa.

Cette édition de langue française sera dirigée par une équipe chevronnée, bien enracinée dans la réalité québécoise au plan personnel et professionnel. On y couvrira tout ce qui fait du Québec un endroit unique : sa langue, son architecture typique, ses partis politiques et -- bien entendu -- sa scène artistique en ébullition. Comme l'écrivait récemment Francisco Toro dans le New York Times, «le Québec peut compter sur ses propres vedettes de la télé et de la chanson, sur des chefs talentueux et bien d'autres créateurs qui semblent nullement importunés par leur manque de notoriété dans le reste du Canada.»

Il n'y aura pas de tabou au HuffPost Québec. Nous y discuterons avec passion -- et dans les limites de la civilité -- des questions de langue, de culture et d'identité qui font du Québec une partie intégrante du Canada... et entièrement différente à la fois.

Nous espérons que la variété des modes d'expression regroupés au sein du HuffPost saura rejoindre les Québécois, et surtout, les convaincre d'y participer pour partager leur version des faits.

Au cours des trois derniers mois de 2011, le Québec a perdu près de 70 000 emplois, ce qui constituerait la chute du taux d'activité la plus brutale survenue depuis trois décennies. Au mois de décembre dernier, le taux de chômage a atteint un pic de 8,7 pour cent. Après avoir fait bonne figure par rapport à l'Ontario, le Québec dépasse désormais cette province par un point de pourcentage. Par ailleurs, l'état des infrastructures de la région montréalaise inquiète. L'effondrement d'un paralume de béton sur l'autoroute Ville-Marie et la décrépitude du pont Champlain -- qui doit être reconstruit incessamment -- ont plus que jamais alimenté les conversations l'été dernier.

Nous vivons des temps incertains. C'est pourquoi nous soulignerons le travail de gens et d'organisations qui améliorent le quotidien des plus démunis par leur créativité, leur empathie et leur persévérance. Il sera question de Jeunesse au Soleil, qui fournit des services éducatifs, sportifs et sociaux depuis 1954. Il sera également question de Centraide, qui lutte contre la pauvreté à Montréal, Laval et sur la Rive-Sud, ainsi que de Moisson Montréal, cette banque alimentaire d'envergure qui approvisionne des centaines de milliers de personnes.

Il sera également question d'entrepreneurs qui -- par leur sens de l'innovation -- bâtissent le Québec de demain. En guise d'exemple, Steve Couture, Philippe Bégin et Christian Daigle ont fondé le studio Frima en 2003 et ont depuis positionné leur firme parmi les chefs de file en matière de création de jeux vidéo multiplateformes. «Nous voulons employer le talent local au maximum, afin d'exporter des œuvres intellectuelles partout dans le monde», affirmait M. Couture l'an dernier.

À la rencontre du monde politique et des technologies numériques, le député Henri-François Gautrin, siégeant à l'Assemblée nationale depuis 1989, se creuse les méninges pour déterminer comment le gouvernement du Québec utilisera les outils en ligne, incluant les blogues, pour devenir plus transparent et efficace.

Le rédacteur en chef du Huffington Post Québec est Patrick White, un natif de la Vieille Capitale possédant plus de 20 ans d'expérience en journalisme. Diplômé de l'Université Laval, M. White s'est illustré auparavant chez Canoe.ca, un acteur majeur des médias interactifs. Quant au chef des nouvelles Jean-Philippe Cipriani, il s'est joint à l'équipe après 10 ans à Radio-Canada. Enfin, l'éditrice des blogues Tamy Emma Pepin a pris du galon au Journal de Montréal, le quotidien au plus fort tirage de toute la province.

En ce jour de lancement, notre reporter Nils Saryas décortique les plus récentes données du recensement; Caroline d'Astous explique comment la Société des casinos du Québec entend utiliser les logiciels de reconnaissance faciale pour éloigner les joueurs compulsifs; Nicolas Laffont suit des militaires lors d'un exercice dans la région Chaudière-Appalaches; Rachel Nadon couvre en direct la Semaine de mode de Montréal, accompagnée de l'auteure Marie-Sissi Labrèche (Amour et autres violences); Catherine Matusiak nous présente les films québécois sélectionnés à la Berlinale; et enfin, nous ne dérogerons pas à la fièvre du hockey puisqu'il sera question du match d'hier soir entre les Penguins et les Canadiens.

Nos blogueurs ne sont pas en reste, puisque le président d'Haïti Michel Martelly souligne l'importance d'attirer les investissements étrangers dans son pays; l'animatrice de radio et de télévision Anne-Marie Withenshaw reçoit le cinéaste Xavier Dolan; la documentariste Francine Pelletier partage ses impressions au sujet de la chanteuse Cœur de Pirate; le directeur de la fondation David Suzuki, Karel Mayrand, publie une lettre ouverte au premier ministre Stephen Harper; et l'acteur Sébastien Dhavernas propose des solutions au problème éthique soulevé par ces députés qui ont récemment «reviré leur veste».

Dans la même veine politique, le professeur Louis Balthazar, de l'UQÀM, déplore la perte de crédibilité du Parti républicain; la députée Fatima Houda-Pepin insiste sur la nécessité de protéger les femmes de certaines pratiques religieuses pouvant contrevenir à leurs droits; le spécialiste des communications numériques Bruno Guglielminetti aborde la question de la censure dans Twitter; et enfin, le député Yves-François Blanchet nous explique pourquoi il a décidé de bloguer pour Le Huffington Post Québec.

Bref, les Québécoises et Québécois sont cordialement invités à consulter Le Huffington Post Québec. Nous sommes persuadés que les francophiles et francophones de partout au Canada y trouveront aussi leur compte. Merci de publier vos commentaires dans la section appropriée pour partager vos premières impressions.

Discutez sur Twitter: twitter.com/ariannahuff