LES BLOGUES

Des analyses et des points de vue multiples sur l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Antonin Mousseau-Rivard Headshot

Cher Derek ou la montée du radicalisme...

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Salut Derek,

Je ne te connais pas beaucoup. Depuis quelques jours, je vois ton nom un peu partout sur mes réseaux sociaux.

J'ai lu quelques une de tes publications, j'ai essayé de suivre ton tapage sur le net et je dois t'avouer que je m'inquiète pour toi. Depuis que tu regardes toutes ces vidéos sur le web, tu as changé. Tu t'es laissé pousser la barbe et tu as adopté un comportement plus agressif envers ton entourage et tes amis. Bref, ceux qui ne pensent pas comme toi. L'idéologie que tu prônes est adoptée par des millions de personnes dans le monde et a plutôt tendance à avoir bonne réputation, sauf pour quelques extrémistes comme toi qui viennent l'entacher, malheureusement.

Désolé, j'ai oublié de vous mettre en contexte... Vous avez tous bien compris que l'on parle ici d'un jeune qui s'est radicalisé en s'enrôlant dans un végétalisme extrême.

«Mais qu'a-t-il fait de mal ce Derek?» Eh bien, cette semaine, lui et ces amis ont pris en grippe une boucherie montréalaise par le biais des médias sociaux. Ces derniers ont publié de faux messages dégradants sur Facebook dans le but de ternir la réputation de plusieurs boucheries du Québec, rapporte TVA Nouvelles. Vous me demanderez donc: pourquoi un titre aussi racoleur, à l'image des grandes lignes des médias de ce siècle? Simplement parce que je crois qu'il y a un rapprochement à faire entre certains extrémismes, qu'ils soient religieux ou idéologiques.

Si je me prononce sur le sujet, ce n'est pas parce que je suis contre le végétalisme. Bien au contraire, il me fascine. Je crois qu'il y a une base dans cette pratique qui nous aidera à mieux créer et comprendre la nourriture de l'avenir. Mais, j'ai aussi beaucoup de difficulté à comprendre les gens qui donnent des coups d'épée dans l'eau. Notre planète va mal, certes, mais à quoi bon taper sur de simples commerçants et artisans qui cherchent à faire une différence? N'y a-t-il pas un combat plus réaliste, plus concret, quelque chose avec un impact direct sur ta communauté? Sache que le temps fait bien les choses, mais sache aussi que l'éducation prend du temps.

Crois-tu que les images de cancers sur les paquets de cigarettes ont fait peur aux fumeurs acharnés? Bien sûr que non. On voit chaque jour à la télévision des images de gens morts pour des causes beaucoup plus sérieuses que la tienne. Qu'est ce que la masse fait? Rien. Malheureusement.

Donc quand tu bombardes le Facebook d'un simple commerçant avec des images d'animaux morts et de commentaires violents - et même racistes - tu ne fais qu'attiser la colère. Par le fait même, tu étouffes ton point de vue...

Que tu milites contre le braconnage, la chasse cruelle à la fourrure ou pour la protection des espèces en voie d'extinction est tout à ton honneur. Que tu t'insurges contre les pratiques barbares de l'industrie de la viande en gros est tout aussi respectable. Plusieurs non-véganes sont comme toi contre ces industries...

Dans notre gang de «mangeux» de viande, nous sommes plusieurs qui exigent des viandes élevées avec respect.

Mais sache que dans notre gang de «mangeux» de viande, nous sommes plusieurs qui exigent des viandes élevées avec respect. Bien sûr que tous ces animaux finissent par mourir, mais bon, dans mon livre à moi, il ne s'agit que du cycle de la vie.

Sache Derek que notre avis a droit aux mêmes égards que le tien.

Nos ancêtres des premières nations chassaient avec le plus grand des respects les animaux, les tuants souvent avec beaucoup plus de considération qu'un ennemi.

La tache dans l'histoire vient du fait que tu nies les allégations de menaces et de diffamation qui te sont reprochées. Tu dis être victime des médias qui te «harcèlent», et tu mens gros-jean-comme-devant en soutenant presque que tu es la victime dans cette histoire. Si tu n'es pas prêt à assumer les conséquences de tes coups d'éclat, cela ne fait pas de toi un combattant, mais bien un simple mouton, voire un banal troll...

Aussi as tu déjà entendu parler de l'agronomie écoresponsable et autosuffisante qu'on développe dans plusieurs pays d'Afrique? J'en doute, car tu comprendrais ce qu'un boeuf, quelques poules et quelques poissons peuvent faire pour une communauté en développement.

Sur ce, n'oublions jamais les sages paroles de Boucar Diouf: qui a dit que les plantes aiment aussi se faire manger?

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST


Close
8 raisons de manger moins de viande
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter