Huffpost Canada Quebec qc
LES BLOGUES

Des analyses et des points de vue multiples sur l'actualité grâce aux contributeurs du Huffington Post

Antoine Dupin Headshot

10h dans la peau d'un Juif à Paris, la vidéo qui a trompé tout le monde

Publication: Mis à jour:
Imprimer

La vidéo a fait le tour du monde (plus de 4 millions de vues sur YouTube). Presse française comme presse étrangère. Sur certains quotidiens québécois, elle est encore aujourd'hui affichée en Une. Et pour cause, elle est de prime abord révoltante. Un journaliste juif s'est baladé à Paris, une Kipa sur la tête, pendant dix heures. Résultat ? Des agressions antisémites, injures et crachats. Attention, tout ceci est un détournement honteux qui joue sur des codes établis.

2015-02-19-ScreenShot20150219at1.15.44PM.png

Tout d'abord, cette vidéo surf sur la vague des « Vis mon quotidien. » qui ont tendance à dénoncer la stigmatisation d'une branche de la population, comme ce fut le cas pour des femmes à New York ou à Bruxelles. Le journaliste use et abuse de ces codes afin de toucher directement l'émotionnel, ce format ayant été déjà éprouvé. Méfiance donc, car la manière de présenter le sujet n'est certainement pas neutre et elle a été pensée pour vous immerger dans ce "quotidien infernal". Le cœur a ses raisons que la raison ignore, disait Blaise Pascal. Et là, c'est clairement le cœur qui est visé, pour vous empêcher de raisonner correctement.

En y repensant, trouvez-vous cela normal que dix heures de rush ne parviennent qu'à produire une minute trente d'insultes et de crachats ? Même si c'est une minute trente de trop, ce sont plus de neuf heures qui ont mystérieusement disparu. Il manque donc une large partie de cette expérience, qui permet d'en dresser une vision objective.

Ensuite, avez-vous réellement écouté les insultes ? Le plus frappant dans cette affaire ce sont les sous-titres. Vous parlez français, donc écoutez bien. À environ 20 secondes, vous pouvez lire « Ça va t'es juif ». Si vous tendez l'oreille, vous entendrez plutôt « J'ai pas acheté de mouton ». Un détournement flagrant de la réalité. Tout comme les crachats qui ne sont jamais réellement montrés, dont le bruit peut provenir de nombreuses sources (feuilles mortes, plastique). Tout est suggéré ou détourné. Ce n'est pas un hasard, évidemment.

Ce qui interpelle ce sont également les mouvements de tête, le regard qui suit la personne comme si le journaliste était un pestiféré. Si dans la rue, une personne se balade avec un cameraman le filmant, n'allez-vous pas suivre également la scène ? N'allez-vous pas observer ces protagonistes étranges qui déambulent sans rien dire ? Évidemment que si.

Enfin, il convient de s'interroger sur le journaliste en lui même, et les Inrocks, journal français reconnu, a dressé un portrait qui permet de comprendre le pourquoi de cette vidéo.

«De 2003 à 2004, il a été porte-parole de l'armée israélienne, chargé des contacts avec la presse ultra-orthodoxe. Il a ensuite travaillé deux ans au sein de la "World Zionist Organization" en tant que formateur, puis quatre ans en tant que porte-parole de "World Bnei Akiva", le principal mouvement de jeunesse sioniste, qui prône également l'aliyah.»

Aliyah, le mot est lâché, et c'est le pourquoi de ce reportage à sensation. L'aliyah, c'est le retour en Israël, le retour au pays pour les juifs. Le gouvernement d'Israël est de plus en plus agressif sur la question, notamment en Europe. Il est même parfois maladroit et extrême dans ses propos, comme lorsqu'il utilisa les tragiques événements de Charlie Hebdo pour recommander aux Juifs de France de quitter le pays. Avec la recrudescence des attentats (Belgique, France, Danemark), une telle vidéo a pour vocation de faire vaciller les derniers verrous, de convaincre les juifs que l'Europe est envahie par l'Islam et qu'elle ne cherchera pas à les défendre.

Vous n'êtes pas la cible, vous êtes le relais. La vidéo ne s'adresse pas à vous, mais elle compte sur votre émotion pour être massivement partagée. Et ça marche.

Ne vous faites pas avoir par ce journaliste et par son insidieux reportage. Méfiez-vous des fausses vérités qui vous sont présentées sur un plateau d'argent. Oui, en France et en Europe il y a du racisme, de l'antisémitisme comme de l'islamophobie. Mais ces fléaux existent dans toutes les sociétés au Canada comme aux États-Unis. De là à dire qu'un juif ne peut sortir sans se faire agresser à Paris, il y a un fossé qui malheureusement tente d'être comblé par d'odieux subterfuges.

Sur le Web la vérité est facilement tronquée, aussi prenez le temps de ne pas vous laisser aller à vos émotions, et prenez du recul par rapport aux faits. Cela vaut pour les internautes, mais aussi pour les journalistes qui ont une fâcheuse propension à relayer ce genre d'information trompeuse comme une vérité inaltérable.





VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST
Close
Les 10 villes les plus sûres du monde pour 2015
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter