LES BLOGUES

Repêchage: les Alouettes ont l'embarras du choix

28/03/2013 04:22 EDT | Actualisé 28/05/2013 05:12 EDT
Anthony Leduc

Le 6 mai prochain, les Oiseaux bénéficieront du 3e choix au repêchage de la Ligue Canadienne de Football, le plus haut rang depuis le retour de l'organisation à Montréal en 1996. Comment Jim Popp, directeur général de l'équipe, pourrait-il tirer le maximum de cette opportunité?

La réponse est claire : en amenant un peu de muscle d'origine canadienne sur la ligne défensive.

Pourquoi? Parce que les Alouettes n'ont pas compté sur les services d'un plaqueur défensif canadien dominant depuis Ed Philion en 2006.

« Les joueurs de ligne défensive ont pris une place de première importance dans nos plans », a déclaré Jim Popp en entrevue à TSN lors du camp d'évaluation de la ligue (E-Camp) le week-end dernier.

Avec les retraites récentes des deux géants canadiens J.P. Bekasiak et Luc Mullinder, le besoin de talent local à la position prend une importance d'autant plus grande.

La politique du DG à la chevelure argentée aura toujours été de repêcher le meilleur joueur disponible peu importe sa position. Il a rarement tenu compte de la charte des positions. Or, cette année, avec la quantité de recrues de qualité sur la ligne défensive, peut-être dérogera-t-il de sa méthode traditionnelle.

Sur qui devrait-il jeter son dévolu?

Impossible de savoir pour quelles raisons obscures tel ou tel joueur se retrouve plus haut sur la liste des Alouettes, mais voici trois sérieux candidats :

Élie Ngoyi

6'02'' 270 livres

style="float: Probablement le visage le plus connu du public québécois, l'ex-joueur des Gaiters de Bishop a réservé tout un spectacle aux recruteurs présents au E-camp le week-end dernier : soulevant la barre de 225 livres 40 fois au benchpress et en courant sous la barre des cinq secondes (4,94) au sprint de 40 verges.

Or, que Ngoyi tenait plus de la machine que l'homme au niveau athlétique, on le savait déjà. Reste à voir si Popp estime que l'imposant gaillard pourra transposer chez les pros cette violence entre les deux sifflets (et parfois un petit peu après) qui a fait sa renommée au football universitaire québécois.

Bien d'actuels et anciens joueurs de ligne offensive vous le diront : passer 60 minutes à avoir Ngoyi dans la grille de son casque n'est pas l'expérience la plus plaisante...

Cette hargne et ces qualités athlétiques en feront aussi un élément dangereux sur les unités spéciales et lui permettraient de contribuer rapidement aux succès de l'équipe.

Lynden Gaydosh

6'04'' 290 livres

Le choix le plus populaire et le plus logique. Gaydosh est probablement le joueur le plus prêt pour faire le saut chez les professionnels cette année.

Duane Forde - guru du repêchage canadien à TSN - l'a placé au tout premier échelon de sa liste personnelle et sa performance au E-Camp n'a fait que cimenter son statut de potentiel joueur d'élite.

La question dans son cas : sera-t-il toujours disponible au 3e rang?

Possible, mais les Tiger-Cats d'Hamilton ou Winnipeg, deux formations qui repêchent avant les Alouettes, pourraient eux aussi être fort tentés d'amener un joueur de la trempe de l'ex-Dino sur leur front défensif respectif.

Or, en ont-ils davantage besoin que les Alouettes qui ne misent sur AUCUN plaqueur local? Popp serait-il prêt à échanger quelques choix plus tardifs pour mettre la main sur cette première sélection?

Stefan Charles

6'05'' 320 livres

Charles est une anomalie de la nature. Rarement voit-on un joueur de 320 livres se déplacer aussi rapidement et exploser de telle façon au point d'attaque. Or, aussi talentueux soit-il, ses ambitions de jouer dans la NFL pourraient refroidir plusieurs dirigeants d'équipe.

Jim Popp est toutefois connu comme quelqu'un qui n'a pas peur de prendre des risques lorsque vient le temps de sélectionner des joueurs ayant des visées étasuniennes.

Et avec le 5e choix?

Les Alouettes devront se remettre rapidement au boulot après leur choix au 3e échelon puisqu'ils se retrouveront à nouveau sur la sellette quelques minutes plus tard afin de sélectionner le 5e joueur au total.

Deux joueurs pourraient vraisemblablement être toujours disponibles lorsque ce sera aux Oiseaux de parler pour la seconde fois de la journée :

Ben D'Aguilar

6'02'' 240 livres - Ailier défensif / Secondeur extérieur

L'ex-porte-couleurs des Maraudeurs de McMaster et dernier récipiendaire du trophée J.P. Metras (remis au meilleur joueur de ligne au SIC) est un joueur énergique et rapide, mais aussi un leader qui amène de la vie dans un vestiaire.

Ce trousseau d'habiletés en fait un joueur bâti sur mesure pour les unités spéciales de la LCF: un peu le même rôle que Shea Emry a joué à sa première année avec les Alouettes en 2008.

Seydoux Junior Haïdara

6'01'' 215 livres - Receveur

style="float: Un AUTRE receveur avec les Alouettes me direz-vous? Oui, Montréal compte de très grands talents à la position. La brigade partante est assurément une des plus dangereuses de la LCF : SJ Green, Jamel Richardson, Brandon London et, depuis peu, Arland Bruce.

Toutefois, malgré la présence de ces quatre joueurs d'impact, la profondeur n'est plus ce qu'elle était il y a deux ou trois ans.

Surtout si on considère que les blessures affectent plusieurs des éléments de ce quatuor chaque année. L'automne dernier, ces joueurs ont raté pas moins de 18 matchs combinés...

Derrière eux, Bo Bowling et Éric Deslauriers sont les seuls à avoir obtenu leur part de temps de jeu lors des dernières saisons. Et au sein de l'alignement montréalais, seul Deslauriers et un certain Ezra Milington sont d'origine canadienne.

S'il est encore disponible au 5e rang, Seydou Jr. Haïdara représenterait donc une sélection de qualité pour les Oiseaux.

On parle ici d'un joueur acharné, polyvalent et qui excelle pour créer de la séparation entre lui et son couvreur. Plusieurs observateurs estiment que l'ancienne gloire de l'Université Laval est le meilleur receveur disponible en 2013.

Parions qu'il n'aurait pas trop de problèmes à se trouver des alliers au sein de l'attaque pour s'ajuster aux rangs professionnels puisque Patrick Lavoie et Luc Brodeur-Jourdain, ses ex-coéquipiers chez le Rouge et Or, sont déjà passés par là.

Lire plus d'articles d'Anthony Côté Leduc sur le site VersusFootball.com

VOIR AUSSI

Quelques photos des Alouettes de Montréal