Annick Vigeant

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Annick Vigeant
 

Sur les vieux partis et le bipartisme

Publication: 31/07/2012 11:43

On entend beaucoup parler ces temps-ci de «vieux partis» et de bipartisme. Il faudrait absolument mettre fin à cette alternance, que l'on dit sans fin. À tout prix! Quitte à élire un parti sans aucune expérience... Mais pour quelles raisons exactement? Dans cette perspective bipolaire, on oppose le Parti libéral du Québec au Parti Québécois. Or, certaines considérations s'imposent dans cette vision simpliste.

D'abord, le Parti libéral du Québec existe depuis 1867. On peut à juste titre le qualifier de «vieux». Le Parti Québécois, quant à lui, a été créé en 1968. Historiquement parlant, c'est un parti plutôt jeune... C'est aussi le parti qui, en quatre mandats, a le plus contribué à faire avancer le Québec grâce à ses idées fraîches. Des exemples? La loi 101, la SAAQ, les MRC, le BAPE, la CSST, la Commission des normes du travail, la Régie du logement, les CPE, les Carrefours jeunesse emploi, les CLD, la Paix des Braves, et j'en passe des tonnes!

Ce que beaucoup de gens ignorent, c'est que le Parti Québécois est un parti démocratique. C'est donc un parti en constant renouvellement. Les idées viennent de la base, des militants, et donc des citoyens. Et tout le monde peut y faire une différence. Par conséquent, c'est un parti qui reste près du peuple et de ses revendications. C'est un parti près des travailleurs, des familles, des gens comme vous et moi. Et c'est surtout un parti de convictions, qui se bat pour les intérêts supérieurs du Québec, et non pour des intérêts personnels. Quand tu aspires à faire un pays, tu bâtis solide!

C'est aussi pour cette raison que je ne crois pas qu'on favorise une simple alternance de partis en élisant le Parti Québécois. Avec le bouillonnement d'idées qui lui est propre, le débat constant, le parti avance à grands pas. Après neuf années d'opposition, c'est à un nouveau parti que nous avons affaire, un nouveau programme, une nouvelle chef, une nouvelle conjoncture. Un parti 100% 2012, 100% tourné vers l'avenir! Pourquoi pensez-vous que les Léo Bureau-Blouin, Pierre Duchesne, Daniel Breton, Réjean Hébert ont décidé de s'y joindre? Parce que c'est un parti profondément ouvert et progressiste qui peut changer les choses!

L'expérience est un atout majeur pour le Parti Québécois. Pauline Marois est en politique depuis plus de 30 ans. Elle a touché à différents ministères. Elle a négocié des ententes constitutionnelles avec Ottawa, notamment lors de la création des commissions scolaires linguistiques. Elle connaît les rouages. Dès le premier jour d'un mandat, elle saura exactement où diriger les forces du parti pour réaliser le programme, par ailleurs très ambitieux. Et elle sera à la tête d'une solide équipe, composée de représentants de tous âges et de tous horizons. L'espoir, il est là!

Les neuf dernières années de gouvernement libéral nous ont mené au cynisme. On en est venu à ne plus croire en la chose politique, à ne plus croire aux promesses, à ne plus croire en la possibilité de changer les choses. Jean Charest a réussi à nous convaincre de nouveau qu'on était nés pour un petit pain, qu'on n'avait pas les moyens de nos ambitions. Il a érigé le copinage et la corruption en système d'État. Et il l'a fait avec un tel mépris, une telle arrogance, jusqu'au point où tout le monde a perdu confiance en nos possibilités.

Il faut aussi se rappeler que dans le système actuel, seul le Parti Québécois a la possibilité de remplacer le gouvernement de Jean Charest. Et que si le Parti Québécois est élu, le système pourra enfin changer. Ce qui n'est pas au programme, les citoyens pourront le proposer grâce aux référendums d'initiative populaire. On est tellement habitués au contraire qu'on a oublié que c'était possible, un gouvernement à l'écoute de ses citoyens! Mais ce l'est! Et il est à portée de vote!

Loading Slideshow...
  • Léo Bureau-Blouin

  • Yves Lavoie

  • Léo Bureau-Blouin

  • MarioDumont

  • Robert Plouffe

  • brassard patrick

  • Michel Rochette

  • Chantal Gagnon

  • Dominique Noel

  • Alec Castonguay

  • DAN ROZO

  • Le fin renard

  • Léo Bureau-Blouin

  • Radio-Canada Info

  • Paul-Maxime Corbin

  • christian latreille

  • Stephane Laporte

  • Québec solidaire

  • Jason Keays

  • Thierry Bruyère

  • karl blackburn

  • Mathieu Leduc-Hamel

  • Benoit Séguin

  • Daniel Thibault

  • Jean-PhilippeTittley

  • Sarah Shirley

  • Michel Rochette

  • HuffPost Québec

  • Dan Bigras

  • Alec Castonguay

  • Camille Grenier

  • Jean-PhilippeTittley

 

Suivre Annick Vigeant sur Twitter: www.twitter.com/AnnickVigeant

Suivre Le HuffPost Québec