LES BLOGUES

S'aimer soi-même, littéralement

14/01/2015 12:20 EST | Actualisé 15/03/2015 05:12 EDT


Quand on est célibataire, une fois couché(e) et au lit, on est généralement seul(e). À

moins d'avoir un (ou 33) chat(s).


Mais dormir en solo, ça ne veut pas forcément dire avoir une vie sexuelle inexistante. Comment dire... Je vais essayer de trouver une analogie pour vous emmener doucement dans le sujet... Ah oui, je sais!


T'as pas de partenaire pour pratiquer ton revers de tennis?

Pourquoi t'irais pas faire un peu de "balle au mur" histoire de ne pas perdre la main?


NON, on ne parle pas de Wimbledon, OUI, on jase masturbation. Parce que

si en plus d'être célibataire on se prive de sexe, c'est pour une "vie"

pseudo de marde qu'on s'enligne. La frustration sexuelle, ça ne fait de bien à personne.

Pas pour rien qu'on empêche les boxeurs d'avoir des relations sexuelles

dans les jours précédant un combat. Un manque de sexe peut mener à une

frustration qui pourrait faire avancer bien des choses si c'était

branché sur un dynamo!


Mais on le sait, la masturbation, c'est mal.


Oh! Pardon! Pendant 2 secondes je me pensais en 1940. Ok, on recommence...

Mais on le sait, la masturbation, c'est tabou. Y'a beaucoup de gens qui

préfèrent ne pas en parler, y'en a même qui préfèrent faire semblant que "eux" ne font pas ça. Il y a même ceux qui croient que c'est un fléau

terrible comme vous pouvez le lire ici. Et là, je vous avertis, l'article et les commentaires vont probablement vous donner le goût de rire, hurler, pleurer, vous cacher en petite

boule quelque part... Et ce gars-là se dit "coach de séduction". C'est

comme si Hi Ha Tremblay donnait des cours de diction ou que Michèle Richard donnait des cours de bienséance.


Et puis, il y a les gens comme moi: beeennnn à l'aise avec la sexualité. Tsé, je

suis la fille qui a étudié en sexologie à l'université. À 5 ans, alors

que les enfants demandent "Maman, pourquoi le soleil? " moi je demandais

"Maman, pourquoi le pénis?". J'ai toujours été fascinée par la

sexualité (non, pas juste la mienne), je suis tout à fait à l'aise à en

parler (sauf avec mes enfants à qui je fais croire que je les ai achetés chez Ikea et que je les ai montés dans le salon avec leur papa et une clé Allen) eh oui, je suis de ceux qui croient que la masturbation, ça fait partie d'une vie sexuelle saine. Là-dessus en fait, je suis pas mal d'accord avec George Carlin qui disait :


  "Si Dieu n'avait pas voulu qu'on se masturbe, il aurait fait nos bras moins longs".


Bien d'accord avec George, mis à part le fait que je ne crois pas en Dieu. Mais

en le sexe en solo, oui. Surtout que ça, j'en ai eu la preuve.


Une des preuves que la masturbation est naturelle, c'est que beaucoup d'animaux s'y adonnent. Nous, les êtres supposément évolués, on est pourtant la seule espèce à la condamner. Et condamner n'est pas un mot choisi à la légère! Pendant beaucoup trop longtemps on a perpétué le mythe qu'elle rendait sourd, qu'elle faisait pousser des poils dans la main, qu'elle diminuait le plaisir du partenaire ou même qu'elle constituait en soi une infidélité. À l'époque médiévale, on disait que se masturber, c'était avoir une relation sexuelle avec le diable et c'était considéré comme pire que le viol et la pédophilie. Oui, juste ça.


Aujourd'hui on sait que tout ça est faux. Vous le saviez hein? Et sinon, vous allez vous coucher moins niaiseux(se) et apparemment ça ne sera pas du luxe. Et tiens, pendant qu'on y est, non, faire de la corde à danser après avoir fait l'amour ne vous empêchera pas de tomber enceinte...


En fait non seulement c'est totalement faux, au contraire! L'amour avec soi-même regorge de bienfaits. Comme vous pouvez le lire ici et ici: s'y adonner, c'est se gâter.


"Hé, ne te moque pas de la masturbation, c'est faire l'amour avec quelqu'un qu'on aime!"


                                                                     Woody Allen


De mon côté, je me souviens de mon tout premier orgasme. Le champion qui me l'avait offert m'a expliqué que je pourrais refaire tout ça toute seule avec moi-même. C'est comme si on m'avait annoncé que je pouvais manger tout le chocolat du monde, gratuitement, et qu'il ne me ferait pas engraisser. Ou presque. Disons que je venais de découvrir qu'un des plus grands plaisirs de la vie était gratuit et toujours sous la main, en l'occurrence la droite dans mon cas.


Et quelle époque formidable que la nôtre, pour ceux qui ont envie d'un petit extra pour se faire le Dieu-seul-me-voit, non seulement on a accès à une tonne de sex shops remplis de gadgets, ou peut aussi aller magasiner tout ça en ligne pour avoir juste le gadget et pas le malaise. Parce qu'avouons qu'il y en a beaucoup que ça gêne d'aller faire du shopping à masturbating. Pas moi, mais on a déjà établi que je ne suis pas la norme...


Jouer avec son corps, c'est comme s'entraîner à la sexualité. Quand on rencontre quelqu'un avec qui on décide d'échanger des fluides, on a pas envie que ça paraisse que la dernière fois qu'on a eu un orgasme, l'essence était à 59,99 cents le litre.


Grouille avant que ça rouille


                                                                     Une compagnie


Je ne vous dit pas de passer vos journées à faire ça et de vous disproportionner le bras de votre choix. Peu importe de quoi on parle, il y a une différence entre faire quelque chose et abuser de quelque chose.


Ce que je vous dis c'est que "y'a rien de mal à se faire du bien". Au contraire. Vous pouvez jouer à la balle au mur tant que vous voulez, c'est pas comme si vous alliez tomber en amour avec le mur ou qu'il allait débarquer chez vous à 4h du matin pour faire une crise de jalousie si vous rencontrez un partenaire de tennis.


On peut bien entendu continuer de se caresser le moi-même en couple, pourquoi pas? Il y en a qui intègrent ça aux préliminaires, ou encore à la capacité à avoir un orgasme pour certaines femmes, il y en a même qui le font côte à côte, y'en a pour tous les goûts!


Un autre avantage réel de l'auto-orgasmothon c'est qu'on peut penser à qui on veut quand on le fait! Bienvenue dans le monde du fantasme, là où tout le monde peut être nu à son insu! Que ce soit Ryan Gosling, Megan Fox ou les deux ensemble qui vous allume, dans votre tête, la seule limite, c'est votre imagination!!!


Finalement, à une époque où on nous dit sans cesse qu'il faut qu'on s'aime soi-même, v'là tu pas une bonne façon de le faire! Alors moi je dis, go, go, go pour le plaisir en solo!




Non je suis pas en train de... Mes 2 mains sont sur ma tête, tsé.


À VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Les regrets les plus courants après le sexe

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter