LES BLOGUES

Ma cure des manucures!

08/04/2014 11:54 EDT | Actualisé 08/06/2014 05:12 EDT

J'ai été invitée à un événement suffisamment huppé pour que je considère de me faire faire les ongles. J'ai beau être une femme avec tous ses bouts, je suis pas la fille la plus girly en ville et moi les manucures, ce n'est pas ma tasse de thé, ni de vernis.

Je joue du piano, je jardine, j'ai de l'eczéma donc je me gratte sans même m'en rendre compte, j'ai des ongles, tout sauf prestigieux ! Quand je mets du vernis, honnêtement, c'est juste pour cacher qu'ils sont sales.

Passer 90 minutes à me faire limer les ongles, j'aime pas ça. J'ai rien contre celles qui aiment ça, mais perso, j'ai juste l'impression de perdre mon temps parce que c'est vraiment long pour quelque chose qui ne va tenir que quelques jours.

En plus, avec mon côté parano, j'ai l'impression que les madames asiatiques parlent de moi et rient dans mon dos. Je vais tellement pas là souvent que je suis mêlée tout le long, je sais jamais quoi faire, comment me placer, et les madames me chicanent presque en me demandant de ne pas bouger.

J'ai pas ben ben de fun mettons.

Mais là j'allais au Ritz Carlton, il y allait avoir des photos de prises, je me suis dit que ma mère serait contente que j'aie pas les ongles d'un petit gars de 8 ans pour une fois. Je me suis donc bookée une séance de limage et peinturage d'ongles. Je me suis auto-motivée le sourire en me disant que ce temps-là, c'était pour moi, juste moi. Je m'auto-parlais comme si j'étais Oprah mais sans l'argent et la gloire. Bref, ben motivée-motivante.

Je me disais des trucs de championne comme : «C'est pas parce que je suis seule que j'ai pas le droit d'être belle et de prendre soin de moi! Je suis la personne que j'aime le plus au monde après tout ! T'es belle, t'es fine pi t'es capable de rester assise une heure et demie à rien faire!»

Je devais être ben bonne parce que j'ai vraiment réussi, à me faire croire que ça me tentait d'y aller et que je le méritais. J'arrive au salon (notez qu'ils ne sont pas encore assez branchés pour être un «bar à ongles», on est à 5 minutes de Montréal-Nord), il n'y a presque pas un chat, c'est parfait. Très (trop) vite, on me demande de choisir une couleur. Parmi les 532 qu'ils ont. J'ai décidé d'y aller pour une manucure française, pas parce que c'est plus beau, parce que ça commençait à m'angoisser de devoir choisir entre 38 teintes de rose. Je me suis dit que dans un domaine que tu connais pas, vas-y donc comme tout le monde. Je m'installe dans la chaise à massage vous savez, celle qui masse aussi bien que quelqu'un... si la personne avait des moignons en métal et souffrait de parkinson. J'essaie «très très fort» de relaxer.

J'y suis presque quand j'entends un «Bonjour» ben trop enthousiaste. Une femme s'assoit à côté de moi et commence à raconter sa vie à la femme qui s'occupe de ses ongles. Voici un résumé de sa conversation à sens unique (parce que la manucureuse n'a l'air de rien comprendre et fait juste des «Hum hum»)

«Ah mon dieu que je suis ex-ci-tée! Savez-vous pourquoi je me fais faire les ongles? Parce que samedi, je me marie!!!»

Là, le sous-texte dans ma tête c'est : «Tu me niaises-tu tabarn.. ?»

Et le pire, c'est que clairement, ça ne dérange pas miss-je-vais-me-marier que la fille qui lui manie la manucure comprenne rien, parce que Oh my God, she's on a roll!

«Je suis tellement heureuse, tellement, tellement! c'est tellement l'homme de ma vie! Êtes-vous mariée vous? En tout cas, moi, je me marie samedi! Si vous aviez vu ça quand il m'a fait la grande demande! On était au restaurant et il a caché la bague dans un verre de champagne!»

«Bon, je sais que ça s'est vu dans des films mais j'étais tellement... wow!»

Parce que oui, en plus, elle trouve le moyen d'être presque déçue de ça. J'avoue que c'est à ce moment-là que j'ai songé à caler toutes les bouteilles de vernis et que j'ai compris le réel sens de Bar à ongles.

Pis v'la qu'elle repart.

«En plus, c'est complètement fou mais pour la réception, on a préparé une chorégraphie sur Gangnam Style, vous devez connaître ça vous?»

Ben oui. Parce que tous les asiatiques connaissent tout ce qui se fait par tous les autres asiatiques. Parce que tsé, sont pas nombreux!

Et là, je vous jure sur la vie des mes enfants que la fille s'est levée et a commencé à chanter la toune et à faire les moves.

On ne saura jamais si la madame d'ongles a compris mais elle a presque hurlé

«Non! Vous pas bouger vous tout abîmer ongles!»

La fille s'est rassise et a continué à raconter sa %&$?# de vie amoureuse parfaite pis son #@*! de mariage jusqu'à ce que je parte. À un moment donné, j'ai songé à m'auto-noyer dans le lavabo pour laver les cheveux. Pas longtemps, mais un peu. Sauf que ça doit pas être évident la tête penchée par en arrière.

Le top du top, c'est quand j'ai reçu un courriel, toujours assise à coté de Miss Wedding 2013. Le courriel venait d'une femme qui m'offre 200 $ pour ma bague de fiançailles, tsé celle qui en vaut 1400 $. Tsé celle que j'ai même pas envie de vendre parce que ça me brise le cœur mais que je dois vendre parce que cœur brisé passe après porte-feuille de cassée

Une manucure épique, je vous le dit. J'ai honnêtement cherché les caméras à un moment donné, c'était juste trop... trop.

Comme si le karma avait juste décidé que moi, si je me fais dorloter, faut que je subisse ça en même temps.

J'ai rien contre le mariage, j'ai même envie de me marier un jour.

C'est ben mal parti, je le sais, mais une fille a le droit de rêver.

Mais là, je m'adresse à toi Karma : «Sérieusement, peux-tu juste prendre des breaks de temps en temps? Je sais pas... Le temps que mes ongles sèchent, mettons?»

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

De beaux exemples de «Nail Art»


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



>Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?