LES BLOGUES

Le déclin tranquille en chiffres

10/02/2015 11:51 EST | Actualisé 13/04/2015 05:12 EDT

Suite à mon premier billet sur le déclin tranquille, il m'apparait important d'exposer ce déclin en chiffres; de présenter un portrait de la performance économique du Québec. Pour ce faire, c'est en se comparant aux autres que l'on peut saisir plus clairement l'ampleur de ce que nous appelons le déclin tranquille, en se servant de la même base de mesure, des mêmes indicateurs que nos pairs utilisent. Alors concrètement, que nous disent certains de ces indicateurs?

Richesse: nous créons moins de richesse collective

Productivité : nous accusons un retard

Nous travaillons donc moins d'heures qu'ailleurs, chacune des heures que nous travaillons rapporte moins qu'ailleurs et, année après année, la croissance de notre productivité est inférieure à celle d'ailleurs. Il faut comprendre que ce n'est pas là une équation gagnante!

Une situation incompatible avec notre potentiel

Tout n'est bien évidemment pas sombre. Le Québec possède un grand potentiel ; comme en font foi ses ressources naturelles, ses industries de pointe, son économie diversifiée, ses universités, sa culture.

Alors, comment expliquer que nous présentions des résultats aussi décevants? Que le Québec ne réussisse pas mieux à convertir ses atouts en richesse pour tous ses citoyens?

Clarifier nos intentions

La vapeur peut être renversée; mais ce n'est qu'à travers l'engagement de tous et chacun, qu'ensemble nous pourrions réellement mettre le Québec sur le cap de l'excellence. Et pour se mobiliser à réussir, nos intentions devront être claires. Alors, une question se pose : désirons-nous nous faire une place parmi les meilleurs?

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

Chômage au Canada: classement par province

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter