LES BLOGUES

Ostéopathie et Collège des médecins: la tyrannie des ordres professionnels

28/02/2017 03:07 EST | Actualisé 01/03/2017 09:29 EST

J'ai un lointain souvenir, pendant mes premières années de pratique médicale, de la chasse aux sorcières que livrait alors le collège des médecins aux chiropraticiens. Sous prétexte de protéger le public, on refusait de partager le monopole de la connaissance avec un groupe parce qu'on le considérait comme potentiellement dangereux pour la santé du public. Rappelons-nous qu'à l'époque, la médecine opérait allègrement les hernies discales lombaires, avec des résultats ma foi pas toujours édifiants...

Heureusement, les chiropraticiens ont finalement gagné leur bataille et obtenu leur ordre professionnel. Rien n'est parfait, mais il n'existe rien de mieux qu'un ordre professionnel pour veiller à la compétence de ses membres, l'objectif ultime étant d'assurer la protection du public.

Depuis quelques années, chiropraticiens et physiothérapeutes, de même que la population, ont observé l'émergence d'un nouveau groupe de professionnels en thérapie manuelle. Les ostéopathes ont fait leur place et sont devenus de plus en plus appréciés du public, en raison de la compétence et de l'efficacité de la très vaste majorité de leurs membres. Cette compétence s'appuie d'abord sur une solide formation, malheureusement plutôt méconnue, prodiguée par quelques écoles très sérieuses.

Le titre d'ostéopathe n'est pas protégé, et c'est là tout le malheur. Quelques « coucous » peuvent en toute impunité aller chercher une formation minimale et s'approprier le titre. J'ose espérer qu'il s'agit d'une infime minorité... et que leur carrière est ou sera brève. Les gens ne sont pas aussi dupes qu'on voudrait parfois nous le laisser croire.

L'histoire se répète et on sert aux ostéopathes la médecine que le Collège des médecins avait servie aux chiropraticiens à l'époque.

L'histoire se répète et on sert aux ostéopathes la médecine que le Collège des médecins avait servie aux chiropraticiens à l'époque. Cette fois, trois ordres professionnels (médecins, chiropraticiens et physiothérapeutes) sont de la partie. On tape allègrement sur le clou... Sous prétexte de protéger le public, le Collège des médecins « trainera » l'ostéopathie ( dans ce cas-ci, une école) devant les tribunaux... pour la protection du public... Vraiment?

Si l'intention véritable de ces ordres professionnels est la protection du public, ils se devraient plutôt de collaborer à l'établissement d'un ordre professionnel pour les ostéopathes. Le public serait ainsi vraiment protégé des incompétents sans formation sérieuse qui peuvent présentement utiliser le titre et faire du tort à la profession.

Je crois que l'ostéopathie bien pratiquée fait du bien bien aux gens et qu'elle n'est surtout pas « une menace à la santé publique ». C'est à la société de prendre les mesures pour bien l'encadrer.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST



Quelques statistiques sur la santé des Canadiens

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter