LES BLOGUES

Le sang coule le long du mur de la honte

17/07/2014 03:44 EDT | Actualisé 15/09/2014 05:12 EDT

Alors que les enfants de Gaza sont pris entre le jeu et la mort sous cette pluie de missiles, Israël grossit à vue d'œil.

Alors que le Hamas joue à la sourde oreille et continue de lancer des missiles sur Israël de manière absurdement inefficace, des centaines de Palestiniens perdent la vie injustement.

Alors que la communauté internationale se bande les yeux avec un foulard aux couleurs d'Israël, le Hamas joue un jeu qu'il sait perdu d'avance.

Alors que tous et toutes espèrent la fin d'un conflit sans fin, le colonialisme israélien fait des ravages.

Le Hamas et Nétanyahou, main dans la main comme deux amants qui n'arrivent pas à conquérir l'autre soumettent un peuple entier à une double coercition meurtrière dans leur envoutement passionnel.

Il se déverse un tsunami de sang tout le long du « mur de la honte » alors que le Hamas et Nétanyahou poursuivent leur petit tango qui cause de sanglants dommages collatéraux.

Alors que nous assistons grossièrement à un génocide d'une lenteur agonisante depuis quelques dizaines d'années, les médias de masse à travers le monde trouvent le moyen de victimiser l'agresseur.

Alors que nos médias de masse nous divertissent à coups d'entrevues sur l'état de santé de René, des milliers de personnes se mobilisent ici comme ailleurs pour dénoncer les atrocités et démontrer leur soutien au peuple palestinien double victime de ceux qui se réclament être leur défenseur et leur agresseur enivré par sa volonté de démontrer pourquoi il est la quatrième puissance militaire au monde.

Instrument politique par excellence, la religion a le dos large dans ce conflit, alors que des juifs partout à travers le monde dénoncent le comportement de l'État israélien et que des musulmans partout à travers le monde dénoncent le comportement du Hamas.

Alors qu'on crie à l'antisémitisme, le plus grand des antisémites contemporains coordonne les frappes sur Gaza.

Alors qu'on crie à l'anti-islamisme, le plus grand des anti-islamistes coordonne des frappes sur Israël.

Alors qu'on étiquète abusivement les musulmans à travers le monde de terroristes, on étiquète tout aussi indignement les juifs à travers le monde de sionistes.

Alors qu'on se déchire les tripes pour ne pas mettre tous les juifs dans le même bateau aux couleurs d'un sionisme crasse, les fanatiques du Hamas et les fanatiques de Netanyahou se remplissent les poches avec des billets ensanglantés.

Alors qu'on se déchire pour ne pas oublier les quelques victimes innocentes israéliennes en comparaison aux centaines de victimes innocentes palestiniennes dans les derniers jours, notre gouvernement prend position unilatéralement du côté de celui qui a fait le plus de morts.

Cela représente bien la lâcheté sans fond d'un gouvernement pour lequel il est beaucoup plus facile de prendre le côté des plus forts.

Ce n'est pas une guerre entre deux peuples, c'est une guerre entre deux élites qui instrumentalisent le religieux à des fins politiques.

Ce n'est pas une guerre entre deux religions, c'est une guerre entre deux égos.

Malheureusement, il y en a un qui est disproportionnellement plus gros et plus armé que l'autre...

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST

La vie au quotidien dans la bande de Gaza

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?