Maripier Isabelle

RECEVEZ LES NOUVELLES DE Maripier Isabelle
 

Célébrer le 1er juillet

Publication: 02/07/2012 00:42

Le jour où vous verrez une majorité de fédéralistes québécois se répandre en insultes sur le Québec sur les réseaux sociaux, faites-moi signe. Je serai la première à m'indigner... Surtout un 24 juin. Le manque de respect, d'un côté comme de l'autre, n'est à mon sens jamais justifié...

C'est pourquoi je me demande sincèrement comment les Québécois qui éprouvent ou bien un sentiment d'appartenance, ou bien de la fierté, ou bien les deux, à l'égard de leur nationalité canadienne devraient accueillir sans broncher les insultes et les états d'âme d'une frange virulente d'indépendantistes chaque 1er juillet que la vie nous apporte?

Même si votre collègue de travail ne vous plaît pas, même si vous rêvez en secret qu'il soit muté à l'autre bout du monde, iriez-vous jusqu'à l'insulter allègrement sur les réseaux sociaux le jour de son anniversaire? Pour être certains de partager à l'univers entier votre mépris à son égard pendant la journée qui devrait être vouée à le célébrer?

Je comprends que la question nationale en soit qui fasse typiquement appel à notre coeur, à nos tripes. Que ce soit ou non l'axe par lequel nos débats politiques s'orchestrent, il se trouvera toujours une foule de Québécois pour qui ce débat prendra des proportions démesurées. Mais démesure et manque de respect ne sont pas synonymes.

Célébrer le 1er juillet, c'est célébrer un peuple, une histoire, des sacrifices accomplis par des générations d'hommes et de femmes qui ont donné ce qu'ils ont de meilleur pour leur pays. Des hommes et des femmes qui ont fait résonner de par nos frontières leurs valeurs de tolérance, de démocratie, de compassion, d'altruisme, d'ouverture. Des hommes et des femmes qui se sont faits ambassadeurs de la coopération, de la collaboration, de la protection des différences et de leur mise en valeur.

Célébrer le 1er juillet, c'est également célébrer notre capacité, à conjuguer la diversité. Ce pays s'est bâti sur la volonté des Canadiens de miser sur les forces des uns parce qu'elles pallient les faiblesses des autres, qui à leur tour et selon les époques, peuvent également s'avérer être des atouts. C'est là la philosophie du fédéralisme. S'unir pour franchir pour relever les défis qui nous font face, et miser sur l'ouverture et sur la confiance pour progresser.

Ce pays, je le considérerai toujours être le mien. Ce pays, je suis fière d'en faire partie, un sentiment que je n'exigerai toutefois jamais des autres qu'ils le partagent à tout prix. Mais je rêve tout de même du jour où l'on sera collectivement en mesure, peu importe nos opinions politiques, de laisser cours aux célébrations d'un grand peuple, de son histoire, de sa force. Sans mépris. Sans ironie.

En attendant, je suis fière de me joindre aux célébrations de ce 1er juillet.
Bonne Fête du Canada!

Loading Slideshow...
  • Feist performs on stage celebrating Canada Day on Parliament Hill Sunday July 1, 2012 in Ottawa. THE CANADIAN PRESS/Fred Chartrand

  • A pack of Yorkshire terriers attends a Canada Day parade in Halifax on Sunday, July 1, 2012. THE CANADIAN PRESS/Andrew Vaughan

  • Catch Him If You Can

    Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • The aerobatic Snow Birds fly over the Peace Tower on Parliament Hill to as part of the Canada celebrations Sunday July 1, 2012 in Ottawa. THE CANADIAN PRESS/Fred Chartrand

  • Governor General David Johnston inspects the Governor General's Honor Guard on Parliament Hill, as he takes part in the Canada Day celebrations Sunday July 1, 2012 in Ottawa. THE CANADIAN PRESS/Fred Chartrand

  • Members of the Filipino community take part in the annual Canada Day parade in Montreal, Sunday, July 1, 2012. THE CANADIAN PRESS/Graham Hughes

  • Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • Walter Natynczyk, Chief of Defense Staff

    Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • Whoops!

    Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • They Grey Cup

    Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • Harper

    Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • Salutes

    Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • Tecumseh

    Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • Simple Plan

    Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • Harper

    Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

  • Photo by Althia Raj/The Huffington Post Canada

 

Suivre Maripier Isabelle sur Twitter: www.twitter.com/@maripier_i

Suivre Le HuffPost Québec