LES BLOGUES

Les flops et les tops de la 55e soirée des Grammys

11/02/2013 12:52 EST | Actualisé 13/04/2013 05:12 EDT

C'est un fait bien connu que depuis quelques années, les Grammys ont autant en commun avec la retenue et le raffinement qu'un philanthrope et une bande de collégiens ivres au Mardi Gras pendant un tournage de Girls Gone Wild.

Bref, depuis un certain temps, généralement parlant, on pousse toujours « un peu plus haut, un peu plus loin » vers le...mauvais goût.

Après une vingtaine de bâillements en moins de quelques minutes et quelques râlements sur les réseaux sociaux, j'ai fait une découverte capitale qui allait changer les Grammys Awards tels que nous les connaissons et ce, à tout jamais.

C'est que CBS, le réseau diffuseur, a émis des règles vestimentaires très, très, strictes!

Fini, la nudité.

Adieu, mamelons souriants, entre-jambes insouciantes et fissures de la région glutéale fières et défiantes! Tout cela est terminé, ce temps est révolu, chers spectateurs.

Cela expliquerait-il cette soirée d'un ennui disons-le, monumental?

Peu importe, j'avais l'impression que cette soirée avait lieu au lendemain d'une soirée encore plus importante... Comme si tous ces artistes étaient rangés, proprets, ennuyants, affligés d'un mal de tête.

(La suite du billet sous la galerie)

Grammy Awards 2013: les vedettes défilent sur le tapis rouge

Çà, c'est pour la scène. Maintenant, les convives!

Quelques artistes se sont démarqués et ont, du moins, réussi à susciter des réactions :

-Katy Perry : ridicule. (je rigole en écrivant ces lignes). Une robe si chère, qui ne nous permet pas de ramasser nos clés de voiture par terre si jamais on échappe celles-ci?!

-Nicole Kidman : d'une perfection redondante. (je spécifie que ceci est un compliment)

-Taylor Swift en J. Mendel : impeccable, comme à l'habitude. Un jour elle deviendra une belle grande Gwyneth Paltrow.

-Jennifer Lopez : actrice hmmm, selon IMDB, oui. Chanteuse, parfois, oui. Ses succès comprennent « Jenny from the Block » et des vêtements à fentes. Dans ce cas-ci, je déclare la jambe out en 2013. Déjà vu.

-Les chanteuses de country blondes en robes de princesse : Out.

- La touche hipster omniprésente sur la tapis rouge : j'ai dit omniprésente? Out.

- Florence Welsh en dinosaure haute couture, apparemment Givenchy et sur mesure. Je salue le risque!

-Kelly Rowland : j'adore. Impec.

-Rihanna en Azzedine Alaia sur mesure: la perfection même! (une confidence : si je fréquentais Chris Brown, il ne me viendrait sûrement pas à l'esprit de porter du rouge, couleur traditionnellement utilisée en Espagne pour susciter l'agressivité des taureaux mais je m'égare).

-Beyoncé : elle n'a plus rien à prouver, elle est au sommet. J'ai aimé voir cette tenue sur cette dernière.

-Prince : Sa présence top chrono de 30 secondes et ses quatre mots prononcés ont semblé susciter une montée d'excitation plus forte que la victoire d'Obama en novembre dernier.

Voici quelques idées pour engendrer un peu plus de fébrilité lors de la prochaine édition des Grammys :

-demander à Prince d'animer la cérémonie;

-ou demander à Prince d'être le styliste attitré de la soirée;

-ou demander à Prince d'être scripteur;

-en fait s'il vous plaît, simplement s'assurer que Prince soit présent à la cérémonie, point final.