NOUVELLES
14/02/2018 16:32 EST | Actualisé 14/02/2018 16:39 EST

La patineuse artistique canadienne Meagan Duhamel a des Jeux olympiques bien occupés

Au-delà de la compétition sportive, plusieurs péripéties ont occupé Duhamel!

John Sibley / Reuters

La patineuse artistique canadienne Meagan Duhamel a des Jeux olympiques bien mouvementés à Pyeongchang.

Au-delà de la compétition sportive, plusieurs péripéties ont alimenté le compte Twitter de la patineuse.

Mardi, Duhamel a échappé son téléphone dans une toilette avant de tirer la chasse. «Pas de meilleure façon de me rendre plus humble avant la plus grosse performance de ma vie», a-t-elle plaisanté.

«Je me dirige à la patinoire pour participer aux #olympiques et je viens d'échapper mon téléphone dans une cuvette de toilette sans avoir tiré la chasse. C'est vrai. Pas de meilleure façon de me rendre plus humble avant la plus grosse performance de ma vie. #oopsie #phonefail. »

Sa journée ne s'est pas arrêtée là. En route vers l'aréna, le support de sa robe a rendu l'âme et elle a pris le mauvais autobus.

«Mise à jour: le cintre de ma robe s'est brisé en raison du vent. Et j'étais dans le mauvais autobus, mais Bruno Massot m'a évité d'aller au mauvais endroit. Haha! D'accord! »

Outre ses mésaventures, Meagan Duhamel mène un combat contre le commerce de la viande de chien.

Selon 25stanley, elle prévoit fermer une ou deux fermes d'élevage de ces animaux lors de son passage aux Jeux olympiques.

Déjà propriétaire d'un chien rescapé en Corée lors d'une compétition antérieure, la patineuse végétalienne prévoit en ramener un second pour une autre famille.

Après le programme court de patinage artistique en couple, Meagan Duhamel et son partenaire Éric Radford occupent le troisième rang.