NOUVELLES
11/02/2018 13:14 EST | Actualisé 11/02/2018 13:14 EST

Robichaud termine neuvième, est prête à commencer un nouveau chapitre de sa vie

La vétérane de l'équipe canadienne de ski acrobatique s'est dite très heureuse de la façon dont sa semaine olympique s'est déroulée.

Lucas Jackson / Reuters
Audrey Robichaud

Oubliez les larmes et les émotions à fleur de peau. Audrey Robichaud était totalement sereine avec sa neuvième place acquise dimanche soir en finale des bosses aux Jeux olympiques de Pyeongchang.

Robichaud, la vétérane de l'équipe canadienne de ski acrobatique à 29 ans, s'est dite très heureuse de la façon dont sa semaine olympique s'est déroulée.

"J'ai eu une semaine difficile, mais à chaque jour j'étais capable de bâtir ma confiance sur celle d'avant, a-t-elle raconté. Et enfin, ce soir, j'ai été en mesure de mettre toutes les pièces du casse-tête ensemble, donc je suis vraiment contente."

La bosseuse s'est notamment dite fière de la façon dont elle avait réagi après avoir été solidement ébranlée par une chute survenue sur le premier saut de sa première séance d'entraînement sur le parcours du Parc à neige Phoenix, le 5 février.

"Ça fait quatre ans que je m'entraîne à chaque jour pour les Jeux olympiques, et dès la première journée ici c'était comme si je n'avais rien fait du tout, a-t-elle raconté, à la blague. Ça m'a appris la persévérance. Il a vraiment fallu que je pousse."

Robichaud, qui a aussi fini huitième aux Jeux de Turin en 2006 et 10e à ceux de Sotchi en 2014, a profité de l'occasion pour dire qu'elle songeait maintenant au prochain chapitre de sa vie.

"C'est difficile à décrire. J'étais juste en paix avec moi-même là-haut, a-t-elle évoqué à propos de son état d'esprit lors de la première finale. Je ne veux pas me prononcer tout de suite (sur ma retraite), mais je suis prête à passer à autre chose. J'ai hâte, j'anticipe, mais j'ai zéro peur de ce qui m'attend.

"Je suis tellement bien entourée, donc que je prenne ma retraite maintenant ou non, je sais que j'aurai juste à sauter dans la voiture avec mes parents, mes amis, ma famille ou mon chum, pour entamer ce nouveau chapitre. Je n'ai pas de regret", a-t-elle conclu.

Les médaillés du Canada aux JO de Pyeongchang