DIVERTISSEMENT
11/02/2018 21:56 EST | Actualisé 11/02/2018 21:57 EST

Microphone: après l’émission, Louis-Jean Cormier propose l’album

 «À la télévision, on ne voit plus vraiment nos auteurs-compositeurs ni nos vrais artisans professionnels de la musique.»

Courtoisie

La première mouture en 2017 de Microphone a été l'occasion de réunir au petit écran des artistes de tout horizon dans une atmosphère confidentielle et intimiste. À l'animation, Louis-Jean Cormier a contribué à faire de ce rendez-vous musical hebdomadaire une émission de haut calibre. Un album numérique vient reprendre les meilleurs moments avant la diffusion de la deuxième saison, sur les ondes de Télé-Québec, le 1er mars prochain.

«Microphone, c'est un spectacle de télé assez particulier, lance Louis-Jean Cormier en entrevue. On a fait seulement quatre émissions en quatre semaines et l'on n'a jamais reçu autant de commentaires positifs de la part des gens. Les cotes d'écoute étaient bonnes. Il y a eu un véritable engouement sur cette production que l'on a voulu dès le départ de grande qualité.»

Un succès d'autant plus spectaculaire que les émissions de ce genre se comptent sur les doigts de la main. Hormis Belle et Bum et Microphone, toutes deux programmées à Télé-Québec, Louis-Jean Cormier regrette qu'il y ait si peu de fenêtres ouvertes sur la variété québécoise dans la programmation des autres chaînes.

«À la télévision, on ne voit plus vraiment nos auteurs-compositeurs ni nos vrais artisans professionnels de la musique. Ce que l'on voit, c'est davantage des personnes qui rêvent de devenir des chanteurs par le biais de concours amateurs ou des comédiens et humoristes qui viennent chanter des tunes à Radio-Canada, un diffuseur public qui visiblement n'en fait pas assez pour notre identité artistique et culturelle.»

Résultat hors-norme

L'album-compilation, quinze pièces disponibles uniquement en numérique, rassemble la brochette d'artistes qui est venu interpréter à la télévision plusieurs titres connus du répertoire québécois. On y retrouve les rencontres entre Fred Fortin, Laurence Jalbert, Daniel Lavoie, Alex Nevsky, Marjo, Karim Ouellet, Yann Perreau ou Vincent Vallières. Tout ce beau monde interprète, seul ou à plusieurs, des morceaux revisités comme Mécaniques générales, Rien à faire, L'amour, Piscine, Oiseau ou Je voudrais voir New York.

«L'idée du disque vient des nombreuses demandes à travers les réseaux sociaux. Beaucoup de personnes voulaient les chansons afin qu'elles en profitent durant leurs déplacements à pied, en métro ou en char. On rend disponible ce que les téléspectateurs ont vu à la télévision avec un son très organique et pur, disponible aussi dans un format divertissant à écouter pour ceux qui ne connaissent pas encore le spectacle. »

Au revoir le visuel et place à la piste audio enregistrée à l'Olympia devant public. À titre de directeur artistique, Louis-Jean Cormier est fier du résultat qu'il qualifie de hors-norme. «Le disque s'écoute bien, une qualité assez difficile à atteindre lorsqu'il s'agit d'un album live. Pendant les chansons, on oublie presque qu'il y a derrière un studio de spectacle de télé. Ce n'est qu'à la fin des morceaux, qu'on remarque les applaudissements, ce qui rend l'ensemble très vivant.»

La saison 2 de Microphone, dès le 1er mars à 20 à Télé-Québec.