BIEN-ÊTRE
09/02/2018 10:34 EST | Actualisé 19/02/2018 13:27 EST

San Antonio célèbre 300 ans d’histoire et de culture

Un périple très riche!

Ismaël Houdassine
San Antonio

Située dans le sud du Texas, à 250 kilomètres de la frontière mexicaine, San Antonio porte ses origines hispaniques avec fierté. La cité célèbre 300 ans d'histoire sous un soleil azur au climat subtropical. Une pause idéale pour un retour précoce en été.

Au nord du Rio Grande, on la surnomme «la petite Venise du Texas». Et pour cause, la ville baptisée San Antonio en l'honneur du missionnaire franciscain San Antonio de Padua est traversée par de multiples canaux bordés par une longue promenade appelée la River Walk ou Paseo del Rio imaginé vers la fin des années 1930 par une poignée de visionnaires. L'ambiance y est aujourd'hui festive et romantique. Restaurants, magasins, hôtels et spectacles nocturnes en font un lieu haut en couleur.

Ismaël Houdassine

Cette année 2018, l'histoire a donné rendez-vous à San Antonio. Tour à tour espagnole, mexicaine, texane au temps de son indépendance et puis finalement américaine, la ville fondée en 1718 déploie trois siècles d'existences mouvementées. Le Witte Museum propose d'ailleurs l'exposition 300 years of San Antonio History: Confluence and Culture, véritable retour sur le riche et foisonnant passé de la métropole.

C'est au site Alamo (qui signifie «peuplier» en espagnol) que tout visiteur doit d'abord se rendre pour un pèlerinage au cœur de la mythologie nationale yankee. En plein centre-ville, le monument le plus célèbre et le plus photographié des États-Unis raconte un récit plusieurs fois adapté au cinéma. Le lieu, désigné par l'UNESCO patrimoine culturel de l'humanité, fut l'épicentre de toutes les rivalités dans cet Ouest américain longtemps demeuré sauvage.

«Remember The Alamo!» (Souvenez-vous du Fort Alamo), l'appel hante encore l'endroit où les pierres racontent l'assaut du fort par le général mexicain Santa Anna et ses milliers d'hommes contre les insurgés texans comme William Travis, Jim Bowie et le légendaire Davy Crockett. Même si aucun des courageux rebelles ricains ne survivra à la bataille, Alamo demeure dans les esprits comme le symbole ultime du sacrifice.

Héritage patrimonial

Le récit de la conquête de l'Ouest peut se poursuivre au Briscoe Western art Museum qui rassemble une collection impressionnante. S'y trouvent des tableaux et artéfacts uniques. Signalons l'épée ayant appartenu au général Santa Anna et la selle de Pancho Villa. Un peu plus loin sur la rue Dolorosa, à proximité du vieux quartier de la Villita, la cathédrale San Fernando offre gratuitement chaque soir un spectacle mural et coloré retraçant les diverses influences de la métropole dont plus de la moitié de la population est d'origine mexicaine.

ismaël Houdassine

Ouverte sur le monde, San Antonio connaît depuis ces vingt dernières années un dynamisme rafraîchissant, notamment dans le charmant quartier de l'ancienne brasserie Pearl. Dominés par le luxueux hôtel Emma, les environs rassemblent plusieurs bonnes tables, cafés et boutiques dans une atmosphère vraiment sympathique. Tous les week-ends, un marché à proximité propose les produits locaux issus des fermes de la région.

Il faut faire quelques kilomètres en dehors de la ville pour découvrir son merveilleux héritage patrimonial, fruit de la colonisation espagnole au 18e siècle. Direction la mission San Jose, superbe monument fortifié, aux influences mauresques, construit par les missionnaires catholiques afin de regrouper et d'évangéliser les Amérindiens. Avec les missions San Juan Capistrano, Espada et Mission Concepción, le tout qui peut se parcourir en vélo (Mission Trail) constitue l'ensemble colonial espagnol le plus important au pays.

Conclure son périple par la petite localité de Fredericksburg, en plein cœur du Hill Country, est un bon moyen de se rendre compte de la diversité que propose l'État du Texas. Entourée de nombreux vignobles, la ville de 12 000 habitants cultive sa culture germanique à travers son architecture préservée et son fameux Oktoberfest. Un tour dans la rue principale s'impose avec visite dans les nombreuses boutiques de tout acabit.

Où se loger?

Hôtel Valencia

Posé sur les bords du River Walk, l'hôtel au charme hispanique profite d'une position exceptionnelle.

Où manger?

Côté cuisine, la ville regorge de bonnes adresses tex-mex. Au River Walk, à ne pas manquer, l'expérience d'une cuisine sur un bateau naviguant la rivière sous l'ombre des majestueux cyprès. En novembre dernier, San Antonio a été désignée par l'UNESCO «Ville créative en matière de gastronomie». Outre ses nombreux établissements, les visiteurs peuvent se rendre au Culinary Institute of America qui possède le magnifique restaurant Nao.

Ismaël Houdassine

Mi Tierra

Rendez-vous au Market Square, un grand marché mexicain à ciel ouvert. Mi Tierra est un restaurant familial ouvert 24 heures sur 24. L'institution y propose une nourriture authentique (tacos, chili con queso, fajitas, margaritas et enchiladas) avec en prime la musique des mariachis.

El Machito

Le chef Johnny Hernandez s'est fait une spécialité en proposant à sa clientèle des recettes de grillades traditionnelles du nord du Mexique.

Cured

Dans le quartier de Pearl, cet établissement aménagé dans une bâtisse historique offre une belle sélection de plats santés composés d'ingrédients de première qualité.

Botika

Cuisine fusion entre mets péruviens et spécialités japonaises.

Où prendre un verre?

Jazz, TX

Musique jazz de haut vol et clientèle raffinée font de cette adresse un gros coup de cœur.

L'article a été réalisé grâce à l'invitation de l'office de tourisme VisitSanAntonio (visitsanantonio.com)

Pour voir les photos de ce voyage dans la galerie ci-dessous

Un voyage à San Antonio en photos

À VOIR AUSSI