NOUVELLES
08/02/2018 17:51 EST | Actualisé 08/02/2018 17:51 EST

Les changements climatiques forcent Aéroports de Montréal à investir

L'organisme a investi plus de 6 millions $ en prévision de la saison hivernale.

Getty Images/iStockphoto

Les changements climatiques obligent Aéroports de Montréal (ADM) à investir des sommes majeures pour assurer la sécurité des vols.

L'organisme a annoncé, jeudi, avoir investi plus de 6 millions $ en prévision de la saison hivernale pour acheter de nouveaux équipements de déneigement et en remplacer certains arrivés en fin de vie.

ADM rappelle qu'il tombe en moyenne 220 centimètres de neige chaque hiver sur l'aéroport Montréal-Trudeau.

Ce qui ajoute aux difficultés, toutefois, est le nombre croissant d'épisodes de verglas, qui a atteint 13 au cours de la dernière année.

Aéroports de Montréal invoque d'ailleurs les périodes de verglas «plus longues et plus fréquentes» et l'augmentation des surfaces à entretenir pour justifier l'ajout d'épandeurs et de camions-épandeurs à sa flotte de véhicules d'entretien ainsi que l'acquisition, entre autres, d'un chargeur surdimensionné et de trois chargeurs frontaux.

Le directeur adjoint responsable de l'entretien des terrains et des équipements, Sylvain Marchand, affirme qu'en raison des «variations notables des conditions climatiques hivernales», il a fallu non seulement acquérir des équipements, mais aussi revoir les façons de faire sur le terrain.

L'expertise d'Aéroports de Montréal est reconnue dans l'industrie: ADM agit à titre de formateur pour d'autres aéroports à travers le monde et a déjà remporté le premier prix d'un concours reconnaissant «l'excellence de la performance pour le maintien d'aéroports opérationnels et sécuritaires à la suite de chutes de neige et de glace».

VOIR AUSSI: