NOUVELLES
07/02/2018 18:35 EST | Actualisé 07/02/2018 18:39 EST

Un shérif du Tennessee dit «j'adore ça» après avoir ordonné ses officiers de tirer sur un suspect

Il aime mieux ça que de voir ses auto-patrouilles abîmées.

La femme d'un automobiliste décédé poursuit un shérif du Tennessee pour force excessive après que des images d'une caméra corporelle révèlent que celui-ci affirmait à des patrouilleurs qu'il préférait tirer sur un suspect plutôt que de risquer d'endommager des auto-patrouilles.

Dans une vidéo obtenue par News Channel 5 et publiée mardi, le shérif de White County, Oddie Shoupe, apparaît imperturbable et même jubilant devant la mort de Michael Dial, que les policiers ont tué alors qu'il tentait de les semer le 13 avril 2017.

«J'ai dit ne lui rentrer pas dedans - tirez-le», peut-on entendre dire Shoupe aux officiers dans la vidéo. «De la merde (Fuck that shit). Je ne briserai pas mes voitures.»

La police locale soutient avoir arrêté Dial dans un stationnement de Dekalb County plus tôt en journée alors qu'elle enquêtait sur un vol à l'étalage, selon les autorités. Ils ont découvert que le permis de conduire de Dial était suspendu et lui ont dit qu'il ne pouvait conduire. Ils l'ont plus tard aperçu l'autoroute, et une poursuite a débuté après qu'il est tenté de s'enfuir.

Des policiers de Smithville, de DeKalb County et de White County, ont tenté d'arrêter le camion de Dial en fonçant sur sa remorque. Mais Shoupe demande à ses adjoints d'arrêter de foncer sur le véhicule et d'utiliser la «force meurtrière», selon une caméra installée sur le tableau de bord d'une auto-patrouille.

Plusieurs policiers ont alors sorti leurs armes et ont tiré. Dial a été atteint à la tête et est décédé. Il n'était pas armé.

La caméra corporelle a continué d'enregistrer et on peut entendre Shoupe s'adresser à ses officiers.

Shoupe: Je lui ai dit «tire-le» (take him out)

Officier: J'ai entendu.

Shoupe: Merde, je m'en fous. (Damn, I don't give a shit.)

Officier: Ce n'est longtemps après que j'ai entendu «coup tiré. Coups tirés».

Shoupe: Ils lui rentraient dedans. J'ai dit je ne veux pas que vous lui rentiez dedans ― tirez-le ... Au diable (Fuck that shit). Je n'endommagerai pas mes voitures... S'il ne pensent pas que je vais donner l'ordre de tuer ce fils de pute, ils sont pleins de merde.

(rire)

Shoupe: Tire-le (take him out). Je suis là à l'autre bout du maudit district... J'adore ça cette merde. Je vous le dis, je vis pour ça.

Shoupe a ordonné la force meurtrière «seulement pour prévenir des dommages aux auto-patrouilles, et non pour une application légitime de la loi», selon la poursuite faite par la femme de Dial, Robyn Spainhoward. Elle soutient également qu'il y a eu usage excessif de la force dans sa poursuite déposée à la cour du Middle District du Tennessee à Nashville.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été adapté et traduit de l'anglais.

Lisez la plainte de Robyn Spainhoward ici (en anglais):