NOUVELLES
07/02/2018 11:43 EST | Actualisé 07/02/2018 14:34 EST

La famille d'un homme tué par le SPVM rend publique une vidéo de l'intervention

Elle a déposé une poursuite civile contre la Ville de Montréal.

La famille de Pierre Coriolan, abattu par des policiers de Montréal le 27 juin 2017, a rendu publique une vidéo tournée par un voisin de la victime lors de l'intervention. À la lumière de ces images, elle poursuit la Ville de Montréal pour dommages moraux et punitifs.

Deux proches de M. Coriolan réclament 50 000$ en dommages moraux et ainsi que 50 000$ en dommages punitifs.

«Cette poursuite vise à mettre en lumière les comportements hautement inadéquats des policiers, entre autres, envers les populations vulnérables», a argué Me Virginie Dufresne-Lemire, l'avocate qui représente des membres de la famille, selon ce que rapporte TVA Nouvelles.

Le 27 juin 2017, vers 19h, un appel entre au central 911 : un homme détruit des objets dans son appartement. Quelques minutes plus tard, Pierre Coriolan, un homme noir de 58 ans en crise, sera abattu par le SPVM.

Une enquête du Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a été ouverte. Douze enquêteurs font partie de l'enquête.

Sur la vidéo, on n'assiste qu'à la fin de l'intervention des policiers du SPVM, relate ICI Grand-Montréal. «On entend d'abord un coup de taser. On entend ensuite M. Coriolan qui crie. On entend ensuite un deuxième coup de taser. Ensuite on entend des coups non identifiés. Ensuite on revoit M. Coriolan qui est à genoux et les policiers qui lui retirent dessus. Et par la suite, on voit M. Coriolan qui s'effondre à terre», a relaté Me Virginie Dufresne-Lemire, citée par Radio-Canada.