NOUVELLES
05/02/2018 17:34 EST | Actualisé 05/02/2018 17:34 EST

La STM recevra gratuitement deux trains Azur supplémentaires

La ligne orange sera désengorgée en heure de pointe

DAVID KIROUAC

La Société de transport de Montréal (STM) recevra deux trains Azur de plus que les 52 prévus au contrat. Le consortium règle ainsi les pénalités applicables pour les retards de livraison.

Philippe Schnobb, président de la STM, en a fait l'annonce lundi en marge de l'étude publique de son Plan triennal d'immobilisations.

«Plutôt que de dire qu'on va prendre l'argent et le mettre dans les coffres, on a préféré se faire compenser en trains», affirme M. Schnobb.

Désengorger la ligne orange

Les nouveaux trains Azur seront livrés comme prévu d'ici la fin de l'année. Il y en a déjà 34 sur les rails de la STM et le transporteur en reçoit deux par mois.

Les premiers trains ont toutefois été livrés en retard, ce qui permet à la STM de facturer des pénalités au consortium Bombardier-Alstom.

Les deux trains supplémentaires seront livrés au début de 2019. Contrairement aux 52 autres trains, qui remplacent les MR-63 vieillissants, ils s'ajouteront au parc de véhicules de la STM. M. Schnobb compte les utiliser pour désengorger les lignes orange et verte pendant les heures de pointe.

Un train Azur peut transporter 1100 passagers, contre environ 1000 pour les MR-63.

Pas accessible avant 2038

Le PTI de la STM indique aussi que l'ensemble des stations de métro ne seront munies d'ascenseurs qu'en 2038. En campagne électorale, la mairesse Valérie Plante avait pourtant promis que chaque station serait accessible d'ici 2030.

«C'est sûr qu'on souhaite que les stations soient plus rapidement équipées. Ce sont les prévisions. Maintenant, il faut s'asseoir ensemble pour voir comment certains dossiers peuvent avancer différemment», affirme Mme Plante.

Selon M. Schnobb, la STM poursuit son plan stratégique adopté l'été dernier, qui prévoit l'ajout d'ascenseurs dans 31 stations d'ici 2025. Dix stations sont déjà accessibles, ce qui signifie que la STM prendrait 13 ans pour rendre accessibles les 27 stations restantes.

La mairesse rappelle qu'elle s'est déjà entendue avec la STM et le gouvernement du Québec pour l'achat de 300 autobus hybrides d'ici 2020, alors que le plan stratégique prévoyait les acheter seulement d'ici 2025.