NOUVELLES
05/02/2018 15:15 EST | Actualisé 05/02/2018 18:27 EST

L'affolement gagne Wall Street, le Dow Jones chute

L'indice vedette de Wall Street a pris tout un coup.

Les marchés boursiers nord-américains ont poursuivi lundi leur plongeon amorcé vendredi, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles de Wall Street ayant chuté de plus de 1100 points.

Le Dow Jones, qui reculait de près de 1600 à un certain moment en après-midi, a clôturé la séance sur une baisse de 1175,21 points, soit 4,6 pour cent, à 24 345,75 points, effaçant la totalité des gains cumulés depuis le début de l'année. L'indice élargi S&P 500 a cédé 113,19 points, soit 4,1 pour cent, à 2648,94 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a échappé 273,42 points à 6967,53 points.

La dégringolade des marchés boursiers avait commencé vendredi, alors que les investisseurs semblaient s'inquiéter des signes de reprise de l'inflation et des hausses des taux d'intérêt. La Réserve fédérale des États-Unis pourrait avoir l'intention de hausser les taux plus rapidement, ce qui aurait pour effet de ralentir la croissance économique en rendant les emprunts plus coûteux pour les entreprises et les particuliers.

"Je regarde les facteurs plus larges qui alimentent ce désinvestissement, et la reprise à la hausse des taux d'intérêt semble vraiment être au coeur de l'anxiété sur le marché", a noté Craig Fehr, stratège des marchés canadiens pour la firme Edward Jones, à St. Louis.

"Et je regarde un élément comme celui-ci _ et dans la mesure où les taux d'intérêt grimpent à cause de la hausse de l'optimisme économique et que cela génère des inquiétudes quant à l'inflation _, et je considère qu'il témoigne d'un sain soutien des données fondamentales."

"Cela signifie, à mon avis, que ce désinvestissement, bien que certainement agressif, devrait se révéler être davantage un phénomène temporaire qu'un signe précurseur de marché baissier imminent", a affirmé M. Fehr.

"Chaque fois qu'un repli est alimenté par une hausse d'optimisme, c'est une occasion d'acheter."

À la Bourse de Toronto, l'indice composé S&P/TSX a perdu lundi 271,22 points à 15 334,81 points, au terme d'un reculé généralisé qui a vu tous ses secteurs clôturer dans le rouge.

Sur le marché des devises, le dollar canadien s'est négocié au cours moyen de 80,11 cents US, en baisse de 0,67 cent US par rapport

à son cours moyen de vendredi.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a perdu 1,30 $ US à 64,15 $ US le baril, tandis que celui du lingot d'or a rendu 80 cents US à 1336,50 $ US l'once. Le prix du cuivre a grimpé de 3 cents US à 3,22 $ US la livre.