NOUVELLES
03/02/2018 19:12 EST | Actualisé 03/02/2018 19:12 EST

Les remontées en séries, Tom Brady et les Patriots s'y connaissent

Tom Brady est le roi des remontées en séries.

Kevin Lamarque / Reuters

Tom Brady est le roi des remontées en séries.

Que ce soit ses deux dernières victoires au Super Bowl ou celle contre les Jaguars de Jacksonville lors de la finale de l'Association Américaine, aucun autre quart n'a effectué autant de remontées tard dans un match éliminatoire que Brady.

Brady n'est toutefois pas le seul avoir réussi l'exploit. Il y a eu autant de remontées d'au moins 10 points au quatrième quart dans les cinq dernières saisons que lors des 26 précédentes.

«Ce qui se produit c'est que plutôt que de jouer contre leurs adversaires, les équipes jouent contre le cadran. Parfois, tu arrives à gagner et d'autres fois, tu affrontes un quart comme Tom Brady et tu te brûles, a mentionné Reggie Wayne, l'ancien receveur étoile des Colts d'Indianapolis maintenant devenu analyste à la chaîne NFL Network. Ça revient surtout aux entraîneurs. Les joueurs vont effectuer les jeux que les entraîneurs leur proposent.»

Que ce soit l'incapacité des Falcons d'Atlanta de courir avec le ballon lors du dernier Super Bowl, aidant les Patriots à effacer un retard de 28-3 pour l'emporter en prolongation, ou la décision des Seahawks de Seattle d'effectuer une passe à la ligne des buts en 2015, des décisions douteuses des entraîneurs ont contribué à ces remontées.

Personne n'exploite mieux ces erreurs que Brady et les Patriots. Brady a remporté quatre matchs éliminatoires lorsqu'il tire de l'arrière par au moins 10 points au quatrième quart. Aucun autre quart n'a réussi plus d'une remontée dans ces conditions dans l'histoire des séries de la NFL.

«Il y a cette croyance qui fait en sorte que peu importe les circonstances, nous sommes capables de les surmonter, a affirmé le légendaire quart des Patriots. Nous ne voulons pas essayer de refaire l'exploit cette saison. C'était très difficile à accomplir. Nous espérons avoir l'avance et dicter le rythme.»

Les Patriots sont toutefois très à l'aise lorsqu'ils n'ont pas l'avance. Avec Brady et l'entraîneur-chef Bill Belichick, ils montrent un dossier de 6-6 en séries lorsqu'ils tirent de l'arrière après trois quarts alors que toutes les autres équipes de la NFL revendiquent une fiche de 27-140 pendant cette période. Seuls Russell Wilson et Eli Manning ont plus de deux remontées au quatrième quart, eux qui en comptent quatre chacun.

Ce n'est évidemment pas le plan souhaité.

«Ces remontées sont un peu surévaluées, a fait valoir l'analyste au NFL Network Willie McGinest, qui a remporté trois titres du Super Bowl en tant que coéquipier de Brady. Les joueurs peuvent dire qu'ils ont gagné de façon dramatique, mais tu veux toujours être en avance et contrôler la façon dont se déroule une partie.»

La cote d'efficacité en séries de Brady lorsqu'il tire de l'arrière au quatrième quart au cours des quatre dernières années s'élève à 121,2, comparativement à celle de 75,6 pour tous les autres quarts de la NFL.

Le plus important retard effacé pour gagner le Super Bowl était seulement de 10 points avant la remontée spectaculaire de l'an dernier. Les Patriots avaient d'ailleurs été la première équipe à surmonter un retard aussi important en deuxième demie lorsqu'ils ont réalisé l'exploit contre les Seahawks, il y a trois ans.

Les seules autres formations à avoir effacé un retard de 10 points pour gagner le Super Bowl avaient fait face à ce déficit au début du deuxième quart. Il s'agit des Saints de La Nouvelle-Orléans, contre les Colts en 2010, et les Redskins de Washington, contre les Broncos de Denver en 1988.