NOUVELLES
03/02/2018 18:17 EST | Actualisé 03/02/2018 18:17 EST

Jordie Benn n'est pas étonné par le rendement qu'affiche Antti Niemi

Le défenseur du Canadien le connaît bien pour avoir été son coéquipier avec les Stars de Dallas entre 2015 et 2017.

USA Today Sports / Reuters

Ce n'est qu'une coïncidence, mais si l'on retranche la moyenne de buts alloués d'Antti Niemi avec les Panthers de la Floride (5,08) à celle qu'il a affichée avec les Penguins de Pittsburgh (7,50) lors du premier mois de la saison, le résultat équivaut presque à sa moyenne (2,47) avec le Canadien de Montréal.

Niemi n'a participé qu'à six parties avec le Tricolore depuis son arrivée avec l'équipe à la mi-novembre, et il affiche un taux d'arrêts de ,929. Si son rendement étonne l'observateur moyen, il ne surprend pas Jordie Benn.

Le défenseur du Canadien le connaît bien pour avoir été son coéquipier avec les Stars de Dallas entre 2015 et 2017.

«On le constate ici, tout le monde va connaître des moments difficiles à un moment ou un autre. Mais pour l'avoir vu à Dallas et avant ça, je sais qu'il est un excellent gardien de but. Le jour où nous sommes allés le chercher, je savais qu'il arriverait ici et ferait de bonnes choses pour nous», a déclaré Benn, quelques minutes après que Niemi eut contribué à la victoire de 5-2 du Canadien contre les Ducks d'Anaheim samedi après-midi.

Selon Benn, le rendement de Niemi au cours des trois derniers mois s'explique peut-être par le fait que sa situation s'est stabilisée.

«Ce n'est jamais bien amusant de passer d'une ville à une autre. Là, il semble avoir trouvé un domicile. Peut-être que ça l'a apaisé car maintenant, il fait de l'excellent travail. 'Monty' était un excellent gardien aussi, mais c'est toujours bon de savoir qu'on peut donner une journée de congé à Carey (Price) et compter sur un gardien qui sera capable de nous faire gagner des matchs», a ajouté Benn.

Dans le vestiaire après le match, Niemi a fait allusion à ce détail. Au passage, il a aussi parlé de ses retrouvailles avec Stéphane Waite, l'instructeur des gardiens du Canadien.

«Je suis sûr que ça aide, a répondu Niemi au sujet du travail de Waite avec lui. Le fait, aussi, de pouvoir profiter de bonnes séances d'entraînement et de demeurer avec la même équipe apportent de la confiance.»

Après la performance de 43 arrêts de Niemi contre les Ducks, Claude Julien a loué le travail du cerbère finlandais depuis que Marc Bergevin l'a réclamé au ballottage, à la mi-novembre. Au moment où Niemi a traîné son baluchon à Montréal, Carey Price soignait une blessure au bas du corps et Al Montoya combattait des symptômes liés à une commotion cérébrale.

«On peut bien s'arrêter aux statistiques autant qu'on veut, ça dépend des situations dans lesquelles il s'est retrouvé. En ce qui me concerne, il a été bon chaque fois qu'il a participé à un match. Il a gagné ses deux dernières rencontres et dans un autre cas, à Nashville, il nous a donné une chance de gagner, a rappelé Julien.«Son niveau de compétitivité, son éthique de travail, sa préparation, tout est bon avec lui. Il ne craint pas de travailler et à cause de son excellente attitude et de sa bonne éthique de travail, il est récompensé, et nous aussi. Je suis très satisfait de son jeu.»