DIVERTISSEMENT
02/02/2018 11:27 EST | Actualisé 02/02/2018 12:15 EST

Cate Blanchett, Rafael Lozano-Hemmer et le Refus global en 2018 au MAC

Le Musée d'art contemporain de Montréal dévoile sa programmation pour 2018...

Courtoisie

Alors que l'exceptionnelle exposition-hommage dédiée au regretté Leonard Cohen bat toujours son plein au Musée d'art contemporain de Montréal (MAC), et ce, jusqu'en avril prochain, l'institution a dévoilé jeudi sa programmation 2018. Au menu, une grande expo consacrée au Montréalais d'origine mexicaine, Rafael Lozano-Hemmer, et la projection de Manifesto, 13 courts-métrages mettant en scène les multi-incarnations de l'actrice Cate Blanchett

Les mois qui viennent seront cruciaux pour le musée, puisque comme l'a confié John Zeppetelli, directeur général du MAC, il s'agit pour l'institution de sa dernière année d'expositions avant un déménagement, en 2019, dû à des travaux d'envergure visant à transformer «radicalement» le bâtiment de la rue Sainte-Catherine. L'identité de la firme d'architecture retenue pour les rénovations sera d'ailleurs dévoilée dans quelques semaines.

En attendant, à partir du 24 mai, le musée convie les visiteurs à plusieurs rendez-vous importants comme cette prometteuse exposition individuelle réunissant plusieurs installations de Rafael Lozano-Hemmer réalisées ces dix dernières années. Reconnu à l'international comme l'un des artistes les plus en vogue de sa génération, le concepteur réalise des œuvres technologiques participatives à grande échelle aux fortes évocations contemporaines, notamment l'impressionnant Zoom Pavillon, une incursion interactive dans la surveillance par caméras.

Les manifestes artistiques à l'honneur

Suivra, dès l'automne prochain, trois expositions ayant pour thème les manifestes. Tout d'abord, le bien nommé Manifesto de Julian Rosefeldt, qui accompagnera la présentation de cette installation vidéo immersive à 13 écrans diffusant en simultané 13 extraits de manifestes du 20e siècle. L'ensemble des monologues est incarné par l'oscarisée Cate Blanchett, tour à tour dans les habits d'un sans-abri, d'une ouvrière ou d'une animatrice de télévision. Subjuguant!

Le 70e anniversaire du Refus global sera l'occasion pour le MAC de s'attarder sur le travail multidisciplinaire de Françoise Sullivan, signataire en 1948 du manifeste artistique des Automatistes. Afin de comprendre l'apport immense de l'artiste québécoise de 94 ans qui continue toujours de peindre, seront réunis : documents d'archives, sculptures, peintures et séquences de chorégraphies en format vidéo. Enfin, le musée présentera une manifestation documentaire rassemblant les originaux de différents manifestes en lien aux précédentes expositions.

À voir également :