POLITIQUE
02/02/2018 17:41 EST | Actualisé 02/02/2018 17:41 EST

Julie Boulet pourra représenter sa circonscription aux prochaines élections

La ministre du Tourisme représentera le Parti libéral du Québec aux prochaines élections dans une nouvelle circonscription de la Mauricie.

THE CANADIAN PRESS

La ministre du Tourisme, Julie Boulet, représentera le Parti libéral du Québec aux prochaines élections dans une nouvelle circonscription de la Mauricie, aux dépens du député Pierre Giguère, qui a été écarté par le parti.

La Commission de la représentation électorale (CRÉ) avait choisi l'an dernier de fusionner les circonscriptions de Laviolette et de Saint-Maurice, qui sont représentées respectivement par Mme Boulet et M. Giguère.

Cela a forcé le PLQ à éliminer un candidat, ce qu'il a fait à regret, a assuré le premier ministre Philippe Couillard en point de presse en marge d'un événement à Lévis.

«Moi, j'étais désolé d'être devant cette situation, on avait deux députés de grande qualité, a-t-il déclaré. M. Giguère est un excellent député pour son comté actuellement, il est très près des gens, s'occupe bien de son comté.»

«C'est une question, je crois, en bout de ligne, d'expérience et de poids régional. Mme Julie Boulet est une personne d'importance en Mauricie», a-t-il ajouté.

M. Couillard a parlé au député vendredi et il dit avoir été «impressionné» par son attitude loyale­.

«Je lui ai dit: "Regarde, laisse la poussière tomber et on verra comment on peut faire l'avenir ensemble."»

Giguère se dit déçu

Pierre Giguère a témoigné de sa déception dans un communiqué diffusé vendredi, mais il s'est tout de même engagé à rester député jusqu'à la fin de son mandat.

Il a dit être en réflexion «quant à son implication politique future».

«Je suis toujours aussi passionné par mon rôle de député. Je continuerai de soutenir et d'accompagner mes concitoyens avec la même rigueur dont j'ai fait preuve tout au long de mon mandat», a-t-il déclaré dans son communiqué.

Le bureau de M. Giguère à Québec a indiqué que le député «ne prenait pas les appels» vendredi.

«C'est une situation exceptionnelle, il y avait un choix qu'on nous imposait. Ce n'est pas nous qui avons décidé ça, on s'est battu (contre) ça», a affirmé le directeur des communications du PLQ, Maxime Roy, en entrevue téléphonique.

Pierre Giguère s'était présenté pour la Coalition avenir Québec (CAQ) en 2012, avant d'être élu pour une première fois sous la bannière du Parti libéral en 2014.

Tensions entre Boulet et Giguère

Dans la foulée de la décision de la CRÉ, les deux députés avaient signifié leur intention de se représenter pour le parti en 2018.

Les relations semblaient tendues entre Mme Boulet et M. Giguère. En juin dernier, à l'Assemblée nationale, la ministre Boulet avait accusé le député de lui avoir «manqué de respect», car il aurait refusé de s'opposer à une campagne militante visant à la défaire.

«J'ai toujours été là, j'aime mon travail, c'est ce que je veux continuer à faire. J'ai gagné avec 52 pour cent des votes, j'ai entre 6000 et 7000 voix de majorité d'une fois à l'autre. Mon collègue a (gagné) une élection dans laquelle il a eu 600 votes de majorité. Alors je pense que je suis bien en selle», avait-elle dit aux journalistes à l'époque.