POLITIQUE
02/02/2018 13:13 EST | Actualisé 02/02/2018 13:23 EST

Jean-François Lisée procède à un brassage de cartes dans son équipe

Cinq élus de la génération X et trois élus de la génération Y prennent du galon.

LA PRESSE CANADIENNE

QUÉBEC – Tel que révélé jeudi par le HuffPost Québec, le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, a procédé à un brassage de cartes au sein de son équipe pour mettre en valeur les députés des générations X et Y.

Au total, cinq élus de la génération X et trois élus de la génération Y prennent du galon. Les députés qui ont déjà annoncé qu'ils ne se représentaient pas aux prochaines élections délaissent certaines responsabilités à leurs collègues.

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, devient porte-parole pour l'identité nationale - un nouveau portfolio qui comprend les dossiers de la culture, des communications, de la langue française, de la promotion de l'histoire.

Le député de Terrebonne, Mathieu Traversy, sera son lieutenant dans ce dossier qui sera prioritaire pour le PQ dans les prochains mois.

LA PRESSE CANADIENNE
Mathieu Traversy, de la génération Y, est né en 1984.

M. Bérubé, qui garde son rôle de leader parlementaire, devient également lieutenant en matière de laïcité, en tandem avec la députée de Taschereau, Agnès Maltais, qui a annoncé son départ de la vie politique.

Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, devient whip en chef de l'opposition officielle, un rôle qu'occupait sa collègue de Hochelaga, Carole Poirier. Cette dernière est nommée leader parlementaire adjointe.

Mme Poirier, qui a été très impliquée dans le dossier des écoles fermées en raison de moisissures, portera les dossiers de l'éducation primaire et secondaire, de la persévérance scolaire et de l'éducation des adultes. Le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, garde tant qu'à lui les dossiers d'enseignement supérieur et de la recherche.

Le député de Verchères, Stéphane Bergeron, reprend ses fonctions de porte-parole en matière de sécurité publique. Il a pris la décision de se retirer de ses fonctions en novembre 2016, après qu'il eut été révélé que des journalistes ont été surveillés alors qu'il était ministre.

LA PRESSE CANADIENNE
Stéphane Bergeron (à gauche) revient à la sécurité publique.

Le rapport de la Commission Chamberland sur la protection de la confidentialité des sources journalistiques, publié en décembre 2017, a conclu que c'est la Sûreté du Québec qui a déclenché une enquête sur les fuites journalistiques.

Le HuffPost avait déjà rapporté que le député de René-Lévesque, Martin Ouellet, conserverait les dossiers des affaires municipales, des transports, du développement économique régional et de l'économie sociale. Il devient également lieutenant pour les communautés nordiques et les affaires autochtones.

La députée de Marie-Victorin, Catherine Fournier, se voit confier le portefeuille de l'immigration et de la diversité. Elle obtient également la responsabilité du dossier jeunesse, alors qu'elle entame une tournée des cégeps et des universités.

LA PRESSE CANADIENNE
Catherine Fournier (au centre) est née en 1992.

Mme Fournier garde les dossiers de la condition féminine, ainsi que la lutte contre l'homophobie et la transphobie.

Son collègue Dave Turcotte, député de Saint-Jean, conserve ses tâches de critiques des dossiers concernant les services sociaux, la protection de la jeunesse et l'industrie du médicament. Il sera également porte-parole en matière d'alphabétisation et de l'habitation.

Une autre campagne de publicité a fait son apparition, vendredi : « Boomers, les renforts arrivent ». Il est précisé que l'indépendance se fera avec les X et les Y « appuyés par les boomers qui ont préparé le terrain ». Une autre mentionne tout simplement « PQXY ».

Un récent sondage de L'Actualité révélait que les Québécois nés entre 1963 et 1982 pourraient bien faire pencher la balance lors des prochaines élections au Québec.

C'est vers ces générations que le PQ veut se tourner en mettant de l'avant une équipe qui leur ressemble, à quelques jours de la rentrée parlementaire à Québec.

Voir aussi sur le HuffPost :