BIEN-ÊTRE
01/02/2018 15:09 EST | Actualisé 01/02/2018 15:10 EST

Semaine de prévention du suicide: l'importance de parler

Un petit geste peut sauver des vies.

AntonioGuillem via Getty Images

L'Association québécoise de la prévention du suicide a lancé jeudi la Semaine nationale de prévention du suicide, dont un nouveau site web pour sensibiliser les gens : commentparlerdusuicide.com.

La semaine se déroulera du 4 au 10 février, sous le thème « parler du suicide sauve des vies ».

Jérôme Gaudreault, directeur général de l'Association québécoise de la prévention du suicide, invite les gens à briser le silence à ce sujet, que l'on ait soi-même des idées suicidaires, que l'on entende un proche parler de ses idées suicidaires ou que l'on sente un proche déprimé, renfermé.

Il estime que des progrès ont été réalisés à ce sujet, particulièrement quant à la perception voulant que le suicide soit une question dont on doit se préoccuper.

Les chiffres, qui datent de 2015, indiquent qu'il y a eu 1128 suicides au Québec cette année-là. Contrairement à ce que plusieurs pensent, ce ne sont pas les jeunes qui se suicident en plus grand nombre au Québec. C'est même l'inverse. Au Québec, la catégorie d'âge pour laquelle le taux de suicide est le plus bas est celle des jeunes, a indiqué M. Gaudreault.

Il explique ce fait par un meilleur dépistage en milieu scolaire et par les médecins de famille.

VOIR AUSSI :

16 conseils pour améliorer votre santé mentale