POLITIQUE
01/02/2018 05:30 EST | Actualisé 01/02/2018 10:14 EST

«Remaniement majeur» au PQ: Jean-François Lisée mise sur la jeunesse

Il mettra de l'avant les députés des générations X et Y.

LA PRESSE CANADIENNE

QUÉBEC – Le chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée, procède à un « remaniement majeur » dans son cabinet fantôme pour mettre en valeur les députés des générations X et Y, a appris le HuffPost Québec.

Une première étape avait déjà été franchie lorsque M. Lisée, un baby boomer, a choisi la députée de Joliette, Véronique Hivon – née en 1970, de la génération X – pour être sa vice-chef. Elle gardera ses responsabilités de critique en matière de famille et de justice.

LA PRESSE CANADIENNE
Véronique Hivon a été confirmée vice-chef lors du conseil national, le 28 janvier.

Un récent sondage de L'Actualité révélait que les Québécois nés entre 1963 et 1982 pourraient bien faire pencher la balance lors des prochaines élections au Québec. Coincée entre les baby boomers et les milléniaux, la génération X est décrite comme « oubliée », « sacrifiée » et « cynique ».

C'est vers elle que le PQ veut se tourner en mettant de l'avant une équipe qui lui ressemble, à quelques jours de la rentrée parlementaire à Québec.

« Il nous apparaît que c'est un moment important pour que la génération X sache qu'elle aura un gouvernement où elle aura un pouvoir prépondérant », a confié un stratège péquiste qui n'était pas autorisé à parler avant l'annonce.

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé – décrit comme la « star » de l'équipe à l'heure actuelle – restera leader parlementaire de l'opposition officielle. Mais gardera-t-il toujours le portefeuille de la sécurité publique?

LA PRESSE CANADIENNE
Pascal Bérubé, né en 1975, fait lui aussi partie de la génération X.

Selon nos informations, M. Bérubé aura un nouveau rôle « surprenant » qui va « indiquer l'importance que le PQ accorde au dossier qui lui sera confié » avant, pendant et après la prochaine élection.

Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, qui est porte-parole en environnement et des régions, aura pour sa part « davantage de pouvoirs ». Il avait agi comme chef par intérim du PQ après le départ de Pierre Karl Péladeau.

Il est également prévu que les députés Alain Therrien, Mathieu Traversy, Catherine Fournier et Dave Turcotte héritent tous les quatre de « responsabilités supplémentaires ».

Le député de René-Lévesque, Martin Ouellet – considéré comme l'« une des étoiles montantes » du parti - a eu un rôle supplémentaire à chaque remaniement. À l'heure actuelle, il est porte-parole en matière de transports, d'affaires municipales, de développement économique régional et d'économie sociale.

LA PRESSE CANADIENNE
Martin Ouellet (à gauche) est né en 1977.

Il deviendra aussi lieutenant aux affaires autochtones et communautés nordiques, en tandem avec le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, qui a annoncé qu'il ne se représentait pas aux prochaines élections.

Il a été entendu que les députés qui ont annoncé leur départ passent le flambeau à leurs collègues qui se représentent. Certains pourraient garder leur rôle de critique jusqu'à la campagne électorale, mais laisser peu à peu leur place à un lieutenant chargé du dossier.

À voir aussi sur le HuffPost: