BIEN-ÊTRE
01/02/2018 10:10 EST | Actualisé 01/02/2018 10:11 EST

Envoyer des messages coquins à votre partenaire peut ruiner votre relation

Lâchez votre téléphone.

Envoyer des messages coquins à votre partenaire peut ruiner votre relation.
Getty Images

Contrairement à ce qu'on pense, envoyer des sextos peut être néfaste. D'après une récente étude scientifique réalisée par des chercheurs de l'Université d'Alberta au Canada, les messages coquins qu'on envoie à notre partenaire peuvent être le signe d'une insatisfaction dans le couple.

Menée auprès de 615 adultes canadiens et américains d'âges différents, tous dans des relations hétérosexuelles ou homosexuelles, l'enquête s'est intéressée à leur fréquence d'envoi desdits textos. L'étude, qui doit paraître dans l'édition du mois de février de la revue Computers in Human Behavior, a ensuite évalué l'impact de ces messages sur l'état du couple des personnes sondées. C'est la première fois que des chercheurs interrogent autant de personnes sur ce sujet.

Ils révèlent que les adeptes du sexto seraient plus enclins à la dispute. Ces derniers manqueraient de confiance dans leur relation et auraient tendance à moins s'engager. D'après Adam Galovan, principal auteur de l'étude, "les sexteurs se concentrent plus sur l'aspect sexuel de leur couple et négligeraient les autres sphères".

Pas une relation saine

"Les gens qui envoient le plus de sextos ont plus souvent des conflits et pensent plus que les autres à mettre fin à leur relation, ajoute la psychologue Michelle Drouin de l'Université de l'Indiana qui a également participé aux recherches. Leur niveau d'engagement est plus faible."

Ce n'est pas tout. D'après l'étude, ces personnes-là sont aussi plus susceptibles de regarder de la pornographie ou de tromper leur partenaire sur les réseaux sociaux. "Envoyer des sextos ne me semble pas être l'élément d'une relation saine", suggère Adam Galovan.

Autre fait notable: les scientifiques ont relevé que les personnes qui envoient le plus de messages coquins à leur partenaire passent aussi plus de temps sur leur téléphone, même en compagnie de leur bien-aimé(e). L'étude évoque une dépendance aux nouvelles technologies de communication.

Culture de la gratification

"Ces personnes-là veulent atteindre l'objectif final, une bonne relation, sans avoir à parler, écouter ou passer du temps de qualité ensemble", pense Adam Galovan. Ce dernier explique que les individus qui envoient le plus de messages coquins à leur partenaire envisagent les sextos comme un moyen de communication primaire.

La faute à quoi? Une certaine culture de la gratification instantanée. "C'est ce que vous faites pour atteindre votre objectif qui définit vraiment une bonne relation, évoque Adam Galovan. Il faut qu'ils mettent de côté leur téléphone et qu'ils aient une bonne discussion à l'ancienne [...] au lieu de prendre les raccourcis du sexto."

Il souhaite approfondir ce dernier point: "Nous ne savons pas comment la technologie modifie nos vies et c'est quelque chose que nous voulons étudier à l'avenir".