NOUVELLES
31/01/2018 13:04 EST | Actualisé 31/01/2018 13:04 EST

Barrette oppose sa démarche constructive à celle de «confrontation» du PQ

M. Barrette a expliqué que lui, au contraire, n'est pas dans une dynamique de coupures.

PC/ Jacques Boissinot

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a opposé, mercredi, sa «démarche constructive» en matière de rémunération des médecins à l'approche «extrêmement agressive» de «chambardement et de confrontation» du Parti québécois.

M. Barrette réagissait ainsi mercredi aux propositions de l'opposition officielle de geler la rémunération des médecins, ce qui ferait économiser plus de 500 millions $ par an au Trésor public, selon le PQ.

En point de presse avant le caucus présessionnel du Parti libéral à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé a laissé entendre que la rémunération des médecins du Québec est adéquate et que le rattrapage par rapport à leurs homologues des autres provinces est complété.

Il a affirmé que le chef péquiste Jean-François Lisée était prêt à créer un climat de chambardement et de confrontation qui aura des conséquences qu'il laisse aux fédérations de médecins le soin d'expliquer.

M. Barrette a expliqué que lui, au contraire, n'est pas dans une dynamique de coupures, mais dans une dynamique constructive.

Rappelons que les conflits ont été nombreux entre le ministre et les deux fédérations médicales. La loi 20 prévoyait notamment des sanctions pour les médecins qui n'atteignaient pas leurs cibles, mais ces sanctions ont finalement été suspendues.

De même, pas plus tard qu'en décembre, les deux fédérations de médecins ont mis en demeure le ministre et le gouvernement a donc dû finalement lui retirer le dossier des négociations en vue d'une entente sur la loi 20 et également la loi 130, sur l'organisation clinique et la gestion des établissements de santé.