POLITIQUE
30/01/2018 15:43 EST | Actualisé 30/01/2018 15:43 EST

Concernant l'inconduite sexuelle, il n'y a pas de mode d'emploi, affirme Trudeau

Justin Trudeau a indiqué qu'il n'avait pas reçu de manuel écrit par Wilfrid Laurier.

THE CANADIAN PRESS/Adrian Wyld

Il n'y a pas de mode d'emploi pour savoir comment gérer les allégations d'inconduites sexuelles, a affirmé le premier ministre Justin Trudeau lors d'un point de presse, mardi.

Il répondait à la question d'une journaliste qui lui demandait pourquoi le député Kent Hehr fait toujours partie du caucus libéral malgré les allégations dont il fait l'objet. Celui-ci a démissionné de son poste de ministre la semaine dernière le temps qu'une enquête indépendante soit menée.

Une ex-employée de l'Assemblée législative de l'Alberta l'avait accusé sur Twitter d'avoir tenu des propos déplacés à son endroit lorsqu'il était député provincial. Il aurait également eu un geste déplacé à l'endroit d'une employée au parlement depuis son arrivée à Ottawa comme député fédéral.

Justin Trudeau a indiqué qu'il n'avait pas reçu de manuel écrit par Wilfrid Laurier depuis qu'il est devenu chef du Parti libéral du Canada et comme dans beaucoup de milieux de travail, il tente de «développer des outils pour une situation qui est tout à fait nouvelle».

Il affirmé qu'il fallait d'abord croire les victimes alléguées et ensuite se fier à un processus équitable pour faire la lumière sur les faits reprochés.

VOIR AUSSI: