DIVERTISSEMENT
29/01/2018 09:14 EST | Actualisé 29/01/2018 09:58 EST

Marie-Mai se confie sur son passé difficile et l'intimidation dont elle a été victime

«Je me faisais déjà assez niaiser, je ne voulais pas m’exposer plus que ça...»

Dominic Gouin/TVA Publications via Facebook/La vraie nature

Marie-Mai était l'une des invitées de La vraie nature, diffusée ce dimanche 28 janvier, sur les ondes de TVA, et l'émission animée par Jean-Philippe Dion a de nouveau été un terrain propice à la confidence.

La chanteuse en a profité pour parler de son adolescence, notamment de ses problèmes de comportement, elle à qui on a récemment diagnostiqué un TDAH, et l'intimidation dont elle a été victime.

Marie-Mai a notamment expliqué pourquoi personne ne savait qu'elle aimait chanter : «Je me faisais déjà assez niaiser, je ne voulais pas m'exposer plus que ça». «J'ai eu une enfance solitaire. Je sentais que mes amis, ils voulaient juste être mes amis des fois [...] Je me disais que si j'étais assise toute seule à la table à la cafétéria, j'allais me faire niaiser encore plus. Donc je prenais mon lunch, j'allais aux toilettes, je mangeais et je prenais mon temps.»

Sur une note plus positive, Marie-Mai est revenue sur un moment tournant dans sa vie, soit la première fois où elle a senti le regard des autres sur elle. «On faisait une comédie musicale, Rock'n nonne. C'est la première fois où j'ai senti les yeux braqués sur moi, pas de jugement. C'était comme : «Heille, elle est bonne.»

La star a également discuté d'une période difficile de sa vie qui a passablement envenimé sa relation avec ses parents.

«Je m'automutilais, rien de grave, mais je me faisais des marques et j'étais difficile envers moi-même. [...] Je me cherchais tellement que j'allais à l'extrême. Je me faisais mettre dehors de mes écoles, je me ramassais avec des problèmes avec la police. Je leur ai fait vivre un enfer.»

Marie-Mai a d'ailleurs confié ne pas avoir parlé à son père pendant presque cinq ans, expliquant qu'elle voulait être chanteuse, mais que ce dernier ne voulait pas, car il voulait la protéger.

«C'est drôle, car aujourd'hui, c'est lui le plus fier de moi. Il vient voir mes shows et il pleure sa vie.»

À voir également :