BIEN-ÊTRE
29/01/2018 09:25 EST | Actualisé 29/01/2018 09:40 EST

Grammy Awards 2018: Lorde avait un message d'espoir à partager et l'a cousu dans le dos

La chanteuse néo-zélandaise a cousu sur sa robe un extrait du travail de l'artiste Jenny Holzer.

Les robes et les costumes noirs des Golden Globes ont laissé place aux roses blanches des Grammy Awards 2018. Mais ce dimanche 28 janvier sur le tapis rouge de la 60e édition qui s'est déroulé au Madison Square Garden à New York, Lorde a montré son soutien au mouvement #MeToo de façon plus personnelle. Et résolument engagée.

Habillée d'une belle robe rouge, la chanteuse s'est servie de ses vêtements pour faire passer un message.

Lester Cohen via Getty Images

Dans son dos, la Néo-zélandaise a cousu un extrait du livre "Inflammable Essays" de l'artiste conceptuelle Jenny Holzer. "Ma version des roses blanches - l'apocalypse va fleurir - un extrait de la plus grande, Jenny Holzer", a-t-elle légendé sur sa photo Instagram qui montre son message.

"Réjouis-toi! Nos temps sont intolérables. Prenez courage, car le pire est un signe avant-coureur du meilleur. Seule une situation désastreuse peut précipiter le renversement des oppresseurs. L'ancien et le corrompu doivent être mis aux ordures avant que le juste puisse triompher. La contradiction sera élevée. Le jugement sera accéléré par la mise en scène des perturbations des graines. L'apocalypse fleurira"

Dans une série réalisée entre 1979 et 1982, Jenny Holzer a couché sur des cartons de couleurs 31 textes engagés. En 2001, l'artiste avait projeté des phrases sur les monuments de Paris.

En partageant cet extrait, Lorde semble porter un message d'espoir en solidarité avec le mouvement #MeToo et #TimesUP face au scandale qui touche les États-Unis depuis l'affaire Weinstein.