NOUVELLES
26/01/2018 14:21 EST | Actualisé 26/01/2018 14:21 EST

Téo Taxi sauvé par ses partenaires financiers

L'entreprise de taxis électriques Téo Taxi, est propriété du célèbre entrepreneur Alexandre Taillefer.

Presse canadienne

L'entreprise de taxis électriques Téo Taxi, propriété du célèbre entrepreneur Alexandre Taillefer, a été sauvée in extremis par ses partenaires financiers. Ceux-ci s'apprêtent à annoncer un important investissement pour permettre à l'entreprise de poursuivre sa croissance.

Selon le quotidien La Presse, l'entreprise de M. Taillefer XPND Capital songeait à fermer Téo Taxi si du financement additionnel n'était pas au rendez-vous. Après plus de deux ans d'opérations, les taxis électriques ne seraient toujours pas rentables.

M. Taillefer a refusé la demande d'entrevue du HuffPost Québec, mais il a confirmé l'information vendredi matin au micro de Paul Arcand.

Selon l'entrepreneur, les problèmes de Téo Taxi sont liés à sa croissance.

«Environ 150 chauffeurs sont entrés chez nous depuis le mois de décembre, ainsi qu'une vingtaine de véhicules. [...] Nous allons terminer l'année avec 300 véhicules et l'équivalent de 1000 chauffeurs», souligne-t-il.

L'entreprise compte présentement 110 voitures électriques. À terme, elle en comptera 450.

XPND Capital aurait tenté d'obtenir de nouveaux investissements pour financer cette croissance, sans succès. Ce sont les partenaires actuels, soit la Caisse de dépôt et placement du Québec, le Fonds de solidarité FTQ et Fondaction de la CSN, qui injecteront les sommes nécessaires.

La croissance est nécessaire pour assurer la viabilité du modèle de Téo Taxi, selon M. Taillefer.

«On a des coûts d'opération de 8 M$ qu'on se doit d'amortir sur nombre de voitures. À 110 voitures, ça fait presque 80 000$ par voiture, ce qui n'est pas rentable. À 400 voitures, ça fait 20 000$ par voiture. C'est 15% de nos revenus versus 60%», explique-t-il.

Parallèlement, l'entreprise a perdu trois de ses principaux dirigeants au cours des derniers jours. Selon M. Taillefer, leur départ était nécessaire afin de passer d'une entreprise en mode startup à une entreprise opérationnelle de taille moyenne.

L'annonce officielle des nouveaux investissements devrait arriver au cours des prochains jours.