NOUVELLES
26/01/2018 19:21 EST | Actualisé 26/01/2018 19:21 EST

Les progressistes- conservateurs choisiront un chef d'ici le mois de mars

Les progressistes-conservateurs de l'Ontario organiseront une course à la direction pour remplacer Patrick Brown.

Les progressistes-conservateurs de l'Ontario organiseront une course à la direction pour remplacer Patrick Brown, qui a démissionné plus tôt cette semaine en raison d'allégations d'inconduite sexuelle à son endroit.

L'exécutif du parti a voté, vendredi, pour tenir la course et choisir un nouveau chef d'ici le mois de mars, à temps pour les élections générales du 7 juin prochain.

Le président du parti, Rick Dykstra, a indiqué qu'il n'avait pas encore établi d'échéancier fixe pour la course à la direction.

Il a toutefois promis que les délais seraient serrés et qu'il s'agira d'un «processus très rapide».

M. Dykstra a affirmé qu'un comité sera mis sur pied pour surveiller la course, assurant que le parti pourrait demeurer uni même après une campagne qui pourrait être source de dissensions.

Il a ajouté que le parti serait fin prêt à prendre les rênes du gouvernement en juin prochain.

La décision de l'exécutif est contraire aux préférences du caucus, qui a nommé le député Vic Fedeli chef par intérim, vendredi, espérant qu'il puisse diriger le parti de façon permanente.

M. Fedeli, le député de Nipissing, dans le Nord ontarien (North Bay) et porte-parole du parti en matière de finances, pourra briguer la direction de son parti.

Le député a déjà signifié son intention de se porter candidat, affirmant respecter la décision du parti.

Les membres de la base du parti et quelques candidats avaient demandé à l'exécutif de tenir une course pour qu'ils puissent s'exprimer sur l'avenir du Parti progressiste-conservateur.

Patrick Brown a annoncé sa démission dans la nuit de jeudi, quelques heures après avoir clamé son innocence lors d'un point de presse convoqué à la hâte.

Le réseau de télévision CTV soutenait mercredi avoir parlé à deux femmes qui ont dénoncé un comportement inapproprié à caractère sexuel de M. Brown, à l'époque où il était député fédéral. Les allégations n'ont pas été vérifiées par La Presse canadienne ni examinées par un tribunal.

M. Brown avait été élu pour la première fois comme député fédéral en 2006, puis réélu en 2008 et en 2011, avant de prendre la tête des conservateurs de l'Ontario en 2015. À cinq mois du scrutin, les conservateurs menaient toujours dans les sondages face aux libéraux de Kathleen Wynne.