POLITIQUE
26/01/2018 13:39 EST | Actualisé 26/01/2018 13:39 EST

Le gouvernement fédéral cumule un déficit budgétaire de 9,1 milliards $

Moindre que celui de la même période un an plus tôt.

Denis Balibouse / Reuters

Le déficit budgétaire du gouvernement fédéral pour les huit premiers mois de l'exercice en cours était moindre que celui de la même période un an plus tôt, la croissance des revenus ayant surpassé celle des dépenses.

Selon la plus récente «Revue financière» du ministère des Finances, publiée vendredi, Ottawa a cumulé un déficit de 9,1 milliards $ pour la période d'avril à novembre. Cela se compare à un déficit de 12,7 milliards $ pour la même période de l'exercice 2016-17.

Le rapport mensuel souligne que les revenus se chiffrent à 8,8 milliards $, en hausse de 4,8 pour cent, la hausse des rentrées fiscales ayant été partiellement neutralisée par la baisse des revenus tirés des cotisations d'assurance-emploi.

Les dépenses des programmes ont augmenté à 5,8 milliards $, un gain de 3,2 pour cent qui témoigne des augmentations des principaux transferts aux particuliers et aux autres administrations, ainsi que des charges de programmes directes.

Les frais de la dette publique ont diminué de 500 millions $, soit 3,0 pour cent, ce qu'Ottawa a essentiellement attribué à la baisse du taux d'intérêt effectif moyen sur l'encours de la dette.

Dans sa mise à jour économique de l'automne, le gouvernement projetait un déficit budgétaire de 18,4 milliards $ pour l'exercice financier qui prendra fin le 31 mars. Sa prévision était inférieure à celle qu'il avait faite lors du dépôt de son budget, en mars, alors qu'il s'attendait à un déficit de 25,5 milliards $.

Voir aussi: