NOUVELLES
25/01/2018 12:19 EST | Actualisé 25/01/2018 12:19 EST

Le risque nucléaire fait avancer l'horloge de l'apocalypse à 2 minutes de minuit

En 2015, elle avait été reculée de deux minutes, à 23H57, et laissée inchangée en 2016.

Win McNamee via Getty Images

L'horloge de l'apocalypse, qui symbolise l'imminence d'un cataclysme planétaire, a été avancée de 30 secondes à 2 minutes avant minuit à cause notamment d'un risque accru de conflit nucléaire mondial et de "l'imprévisibilité" du président américain Donald Trump.

L'aiguille n'avait pas été aussi proche de minuit depuis 1953 quand les Etats-Unis et l'Union Soviétique testaient la bombe à hydrogène.

"Cette année, la question nucléaire est de nouveau au centre des préoccupations", a dit Rachel Bronson, présidente du Bulletin of Atomic Scientists, qui gère cette horloge.

Elle a cité les essais nucléaires de la Corée du Nord, un engagement accru de la Chine, du Pakistan et de l'Inde envers leurs arsenaux nucléaires et "l'imprévisibilité" qui ressort des tweets et des déclarations de M. Trump.

Depuis sa création en 1947, l'horloge de l'apocalypse a été ajustée 20 fois, de minuit moins deux minutes en 1953 à minuit moins 17 minutes en 1991, à la fin de la Guerre froide.

En 2017, l'aiguille avait déjà été avancée de trente secondes à minuit moins deux minutes et trente secondes, les scientifiques invoquant notamment la rhétorique et les actions de Donald Trump.

En 2015, elle avait été reculée de deux minutes, à 23H57, et laissée inchangée en 2016.

Les scientifiques avaient alors cité comme facteurs encourageants l'accord sur le nucléaire iranien et l'accord sur le climat de Paris.