POLITIQUE
25/01/2018 14:16 EST | Actualisé 25/01/2018 19:00 EST

Kent Hehr démissionne de son ministère à cause d'allégations d'inconduite sexuelle

«Des femmes avaient été prévenues de ne pas se retrouver seules avec lui».

Le premier ministre Justin Trudeau a accepté jeudi la démission du ministre des Sports et des Personnes handicapées, Kent Hehr, en raison d'allégations d'inconduite sexuelle.

Kristin Raworth, une ancienne employée de l'Assemblée législative de l'Alberta, affirme que durant le mandat de M. Hehr dans cette institution, des femmes avaient été prévenues de ne pas se retrouver seules avec lui. M. Raworth affirme que M. Hehr lui a déjà dit qu'elle était "délicieuse" et qu'il lui avait fait d'autres remarques similaires à l'occasion d'autres rencontres.

Après avoir discuté avec une collègue de sa mauvaise expérience avec Kent Hehr, Mme Raworth a dit avoir réalisé qu'elle n'était pas la seule femme à avoir subi un pareil traitement.

Elle a fait état de cette expérience sur les réseaux sociaux, mercredi soir.

Lorsque l'affaire a été soulevée à la conférence de presse de M. Trudeau à Davos, jeudi, le premier ministre a déclaré qu'il était important de croire et de soutenir toutes les femmes qui allèguent avoir été harcelées ou agressées sexuellement.

Peu de temps avant que son avion ne décolle en direction d'Ottawa, le premier ministre a publié un communiqué, scellant le sort de son ministre.

"J'ai accepté la démission de l'honorable Kent Hehr du cabinet, en attendant le résultat de l'enquête. Durant son absence, ses fonctions ministérielles seront exercées par l'honorable Kirsty Duncan, qui agira à titre de ministre des Sports et des Personnes handicapées, en plus d'être ministre des Sciences", peut-on lire dans le communiqué.

L'avocate Christine Thomlison a été engagée pour mener une enquête indépendante pour le gouvernement.

Dans un communiqué, M. Hehr n'a pas directement fait référence aux allégations de Mme Raworth, mais a dit croire que le harcèlement est une chose qui n'est jamais acceptable et que chacun méritait de faire entendre sa voix.

"Tout au long de ma carrière, j'ai toujours essayé de traiter les autres avec respect, et je suis conscient que tout ce qui est le plus important est comment chaque personne se sent, a-t-il déclaré. J'ai été informé qu'une enquête a été ouverte sur ces allégations et j'encourage et respecte le processus."

L'automne dernier, la femme d'un vétéran et un groupe de victimes de la thalidomide avaient accusé M. Hehr de condescendance et de manque de respect.

La sortie de Mme Raworth survient après que deux jeunes femmes eurent accusé le chef du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario, Patrick Brown, d'inconduite sexuelle, alors qu'il était député fédéral. Ce dernier a nié les faits, mais a néanmoins démissionné de son poste.

M. Hehr a été élu député de la circonscription de Calgary-Centre en 2015. Il avait été nommé ministre des Anciens Combattants avant d'être muté l'an dernier.

Il se déplace en fauteuil roulant électrique depuis qu'il a été atteint, en 1991, par la balle d'un tireur qui passait en voiture.