POLITIQUE
25/01/2018 11:10 EST | Actualisé 25/01/2018 11:12 EST

Course à la direction du PQ: Péladeau n'a pas fini de rembourser sa dette

Le patron de Québecor peut toujours rembourser sa dette en recueillant des contributions pour un maximum de 500 $ par électeur.

La dette de Pierre Karl Péladeau liée à la course à la direction du Parti québécois (PQ), qui s'est déroulée en 2015, n'a toujours pas été remboursée en entier.

Selon des données communiquées au Directeur général des élections du Québec, la dette de M. Péladeau était de 128 813 $ en date du 31 novembre 2017. Des données plus récentes sont attendues le mois prochain.

Les dispositions concernant le financement d'une course à la direction d'un parti politique prévoient un délai de 36 mois après le jour du scrutin pour rembourser une dette. Or, Pierre Karl Péladeau avait été élu chef du Parti québécois le 15 mai 2015 après avoir été élu député de Saint-Jérôme le 7 avril 2014. Le 2 mai 2016, il avait causé la surprise en annonçant son départ de la vie politique pour des raisons familiales.

M. Péladeau n'est présentement pas en infraction à la loi, selon le service aux médias du Directeur général des élections du Québec. Le patron de Québecor peut toujours rembourser sa dette en recueillant des contributions pour un maximum de 500 $ par électeur.

Les spéculations vont bon train sur un retour de M. Péladeau sur la scène politique québécoise à la suite d'une entrevue accordée cette semaine à Radio-Canada. Il avait alors déclaré qu'il était «en réserve de la République» et disposé à revenir en politique.