NOUVELLES
24/01/2018 18:37 EST | Actualisé 24/01/2018 22:00 EST

Vladimir Guerrero est élu au Temple de la renommée du baseball

Cette nouvelle a fait réagir Denis Coderre sur Twitter.

Vladimir Guerrero est devenu mercredi le troisième Dominicain à être admis au Temple de la renommée du baseball, à sa deuxième année d'éligibilité.

L'ex-voltigeur des Expos de Montréal, des Angels de Los Angeles, des Rangers du Texas et des Orioles de Baltimore a ainsi rejoint Juan Marichal et Pedro Martinez comme seuls Dominicains à Cooperstown.

Guerrero a obtenu 92,9 pour cent des voix, soit 392 votes sur 422 bulletins dans ce scrutin mené auprès des Chroniqueurs de baseball d'Amérique. Un minimum de 75 pour cent (317 votes) était nécessaire pour être admis. En 2017, il avait raté son intronisation par 15 voix seulement.

Guerrero sera intronisé le 29 juillet prochain, en compagnie de Chipper Jones, Jim Thome _ tous deux élus à leur première année d'éligibilité _ et de Trevor Hoffman. Jack Morris et Alan Trammell ont quant à eux été élus par le comité des vétérans il y a un mois.

Sur le site du Temple de la renommée, Guerrero porte l'uniforme des Angels de Los Angeles, qui ne comptent aucun membre à Cooperstown. Mais le principal intéressé n'a pas voulu dévoiler son choix mercredi, réservant cette annonce pour la conférence de presse officielle de jeudi après-midi.

"(Mercredi) soir, je vais célébrer cette intronisation, a-t-il dit au cours d'une téléconférence, par le truchement d'un traducteur. Je suis très reconnaissant envers toutes les équipes pour lesquelles j'ai joué. Elles ont toutes apporté quelque chose à ma vie. Mais là, je vais fêter le fait que je suis membre du Temple de la renommée."

Appelé à expliquer comment il compte arrêter son choix, Guerrero a admis que ce serait un processus difficile.

"Elles représentent toutes beaucoup pour moi. Que ce soit Montréal, mon premier club, ou les Angels, où immédiatement j'ai goûté à la victoire, ou encore les Rangers, avec qui j'ai atteint la Série mondiale, ou encore les Orioles, qui m'ont permis de demeurer dans le baseball. Je n'ai pas encore déterminé tous les facteurs que j'évaluerai pour prendre ma décision, mais je devrai bien y penser."

En 16 saisons dans les Majeures, le natif de Nizao a frappé 2590 coups sûrs, dont 477 doubles et 449 circuits pour des moyennes de ,318/,379/,553. En plus de produire 1496 points, Guerrero n'a été retiré que 985 fois sur des prises et n'a jamais connu une saison de plus de 95 retraits au bâton, un fait d'armes chez les frappeurs de puissance, d'autant plus quand on se rappelle son style débridé.

De ces 16 campagnes, il en a passé huit à Montréal, dont près de six sous les ordres de Felipe Alou.

"Je suis très reconnaissant envers les Expos, car après que quelques équipes eurent décidé de passer leur tour, ce sont eux qui m'ont donné ma première chance, a-t-il souligné. J'ai été très chanceux d'avoir un gérant comme Felipe à mes premières années dans les Majeures. Je me rappelle particulièrement qu'il m'avait bien averti d'arriver tôt au stade et d'effectuer le travail que j'avais

à faire!

"Je me rappellerai toujours de l'accueil que j'ai reçu à mon premier rappel à Montréal, après avoir gagné le titre de joueur par excellence au niveau AA, a-t-il poursuivi. Je n'oublierai jamais à quel point les partisans souhaitaient me voir, alors que je n'étais pas un partant à ce moment-là. Et je me souviendra toujours de mon premier circuit dans les Majeures, face à Mark Wohlers, un releveur no 1 établi. (...) Je serai toujours reconnaissant envers Montréal."

Joueur par excellence de l'Américaine à sa première saison avec les Angels en 2004, Guerrero a gagné huit Batôns d'Argent et a été élu neuf fois au sein de l'équipe d'étoiles. Quatre fois il a terminé dans le top-4 au scrutin du joueur par excellence.

Jones et Thome à la première occasion

Jones _ qui a obtenu 410 votes sur 422 bulletins, pour 97,2 pour cent _ a passé ses 19 saisons dans les Majeures avec les Braves d'Atlanta. Joueur par excellence de la Nationale en 1999, il a gagné la Série mondiale en 1995, a été élu huit fois au sein de l'équipe d'étoiles, a remporté un championnat des frappeurs en 2008 en vertu de sa moyenne de ,364, ainsi que deux Bâtons d'Argent.

Auteur de 2726 coups sûrs en carrière, dont 468 circuits, Jones a produit 1623 points et a conclu sa carrière avec des moyennes de ,303/,401/,529. Il rejoint au Temple ses coéquipiers John Smoltz, Greg Maddux et Tom Glavine, son gérant Bobby Cox, ainsi que son directeur général John Schuerholz.

Thome, dont le nom s'est retrouvé sur 89,8 pour cent des bulletins (379 votes), a passé 22 ans dans le Baseball majeur avec les Indians de Cleveland, les Phillies de Philadelphie, les White Sox de Chicago, les Twins du Minnesota, les Dodgers de Los Angeles et les Orioles de Baltimore. Il a conclu sa carrière avec 612 circuits, ce qui lui confère le huitième rang de tous les temps.

En 2543 rencontres, il a frappé 2328 coups sûrs, pour des moyennes de ,276/,402/,554.

Hoffman a été l'un des plus grands releveurs de tous les temps: ses 601 sauvetages luiconfèrent le deuxième rang à ce chapitre, derrière les 652 de Mariano Rivera, qui devrait être élu à sa première année d'éligibilité l'an prochain. Rivera et lui sont les deux seuls à avoir dépassé la marque des 600 sauvetages.

Il a passé 16 de ses 18 saisons avec les Padres de San Diego, où il a récolté 552 de ses sauvetages. Il a compilé une moyenne de points mérités de 2,87 en carrière, au cours de laquelle il n'a jamais amorcé un match, mais en a conclu 856.

Hoffman a vu son nom inscrit sur 337 bulletins, pour 79,9 pour cent des voix.

Parmi ceux qui n'ont pas reçu l'appel du Temple cette année, notons le frappeur de choix Edgar Martinez, qui est arrivé à court de 20 votes, obtenant la faveur de 297 électeurs (70,4 pour cent) à sa neuvième et avant-dernière année d'éligibilité. L'ont suivi au scrutin Mike Mussina (268 votes/63,5 pour cent), Roger Clemens (242/57,3), Barry Bonds (238/56,8) et Curt Schilling (216/51,2).

L'ex-Expo Larry Walker a vu son nom inscrit sur 34,1 pour cent des bulletins, en hausse de 12 pour cent par rapport à l'an dernier. Il ne reste que deux ans à Walker pour amasser les votes manquants.

Jamie Moyer, Johann Santana, Johnny Damon, Hideki Matsui, Chris Carpenter, Kerry Wood, Livan Hernandez, Carlos Lee, Orlando Hudson, Aubrey Huff, Jason Isringhausen, Brad Lidge, Kevin Millwood, Carlos Zambrano n'ont pas obtenu la faveur d'au moins cinq pour cent des électeurs et leur nom n'apparaîtra plus sur les bulletins de vote.

C'est la quatrième fois de son histoire seulement que le Temple de la renommée accueillera quatre membres élus, après 1947, 1955 et 2015.

Réaction de Denis Coderre

Le baseball a ramené Coderre dans la Twitosphere. C'est un grand fan de baseball qui rêvait de revoir les Expos, alors la nouvelle Sur Vladimir Guerrero lui a inspiré plusieurs tweets et retweets.