DIVERTISSEMENT
23/01/2018 20:09 EST | Actualisé 23/01/2018 20:09 EST

«En tout cas» perd des plumes, «Lâcher prise» remonte, «Fugueuse» se maintient

Les lundis se suivent et ne ressemblent pas dans le champ de bataille des cotes d’écoute.

Courtoisie TVA/Productions Casablanca

Les lundis se suivent et ne ressemblent pas dans le champ de bataille des cotes d'écoute.

Partie au sommet il y a trois semaines, la nouvelle comédie de TVA, En tout cas, a perdu des plumes. Des 1 212 000 téléspectateurs qu'ils étaient au premier épisode, le 8 janvier, pour prendre le pouls de la nouveauté mettant en vedette Guylaine Tremblay et Anne-Élisabeth Bossé, ils étaient descendus au nombre de 909 000 la semaine suivante, le 15 janvier, pour encore chuter un brin hier, le 22 janvier, et atteindre 742 000 adeptes.

On savait que la chronique mère-fille signée Rafaële Germain manquait un peu de croustillant, mais on croyait aussi que l'affection indéfectible du public envers Guylaine Tremblay assurerait une clientèle fidèle et constante à En tout cas. Reste à voir si l'intérêt stagnera, rebondira ou dépérira encore pendant le reste de l'hiver. Et comment réagira TVA.

À Radio-Canada, c'est le contraire qui se produit : Lâcher prise, qui s'oppose directement à En tout cas dans la case de 19h30, prend du galon, petit à petit. La deuxième saison de la série comico-dramatique d'Isabelle Langlois s'est amorcée devant 667 000 personnes le 8 janvier, en a retenu 733 000 le 15 janvier et a grappillé quelques dizaines de curieux de plus le 22 janvier, en rejoignant 774 000.

Une progression régulière qui repose sur les données préliminaires de Numeris et qui ne tient pas compte - comme c'est également le cas pour En tout cas, rappelons-le - des enregistrements et autres visionnements en différé, lesquels modifieront les résultats finaux, qui seront dévoilés un peu plus tard.

District 31 inaltérable

À TVA, le plus grand succès du lundi réside dans L'Échappée, qui a intéressé 1 039 000 abonnés lundi, versus 1 091 000 le 15 janvier et 1 148 000 le 8 janvier.

La fiction Fugueuse, qui fait beaucoup jaser, a pour sa part connu une hausse d'auditoire entre son premier et son deuxième épisode - respectivement regardés par 986 000 et 1 039 000 âmes inquiètes du sort qui attend la petite Fanny (Ludivine Reding), sur laquelle le piège du beau Damien (Jean-François Ruel) se referme de plus en plus - et se maintient depuis. Hier, le 22 janvier, 1 014 000 paires de yeux se sont probablement écarquillées en voyant la gamine mentir à nouveau à ses parents, Laurent et Mylène (Claude Legault et Lynda Johnson), délaisser son amoureux Fred (Madani Tall) et passer de plus en plus de temps avec Damien et la délurée Natacha (Kimberly Laferrière).

Du côté de l'excellente Ruptures et des toujours captivants Pays d'en haut, c'est à peu près le statu quo, quoique Ruptures a fait un bond vers l'avant, gambadant de 660 000 irréductibles à 631 000 les 8 et 15 janvier, mais grimpant à 710 000 le 22 janvier. Un barreau de plus bien mérité dans l'échelle des cotes d'écoute pour cette formidable saga pondue par Isabelle Pelletier, Daniel Thibault et François Camirand, qui a brillamment abordé la thématique du trouble de l'attachement dans sa dernière tranche.

À Sainte-Adèle, l'infâme Séraphin (Vincent Leclerc) poursuit ses magouilles devant un bassin un peu vacillant d'habitués, qui a oscillé de 742 000 à 681 000, puis 774 000 entre le 8 et le 22 janvier.

Et qu'en est-il de la bien-aimée District 31, dont la popularité semble inaltérable, peu importe la température extérieure, peu importe les aléas de l'actualité, peu importe les adversaires? Le feuilleton policier de Luc Dionne trône toujours au sommet du tableau d'honneur, soir après soir. Hier, le 22 janvier, ils étaient 1 298 000 au poste à 19h, à Radio-Canada. Dans tel contexte, difficile pour Les gags de TVA de faire le poids, devant se contenter d'une moyenne de 503 000 friands du concept de caméra cachée.