NOUVELLES
22/01/2018 20:33 EST | Actualisé 22/01/2018 20:33 EST

L'étoile du soccer George Weah assermenté à la présidence du Libéria

George Weah, 51 ans, a prêté serment vêtu de blanc au stade de soccer Samuel Kanyon Doe devant des dizaines de milliers de Libériens en liesse.

George Weah, ex-vedette internationale du soccer, a été assermenté, lundi, à titre de nouveau président du Libéria. Il succède ainsi à Ellen Johnson Sirleaf, qui quitte le pouvoir après être devenue, en 2006, la première femme élue à la présidence d'un pays d'Afrique.

George Weah, 51 ans, a prêté serment vêtu de blanc au stade de soccer Samuel Kanyon Doe devant des dizaines de milliers de Libériens en liesse.

Le politicien occupait auparavant un poste de sénateur et a déjà tenté sa chance à la présidence dans le passé, mais il demeure relativement nouveau dans le paysage politique du Libéria.

Il hérite d'une économie faible, en plus de systèmes de santé et d'éducation en difficulté.

Le nouveau président s'est dit convaincu que «l'écrasante majorité accordée par le peuple libérien» est un mandat pour mettre fin à la corruption dans la fonction publique et il entend s'y attaquer.

«En tant que représentants du gouvernement, il est temps de placer les intérêts du peuple au-dessus de nos propres intérêts égoïstes. Il est temps d'être honnête envers le peuple», a déclaré M. Weah.

Au cours de sa carrière d'athlète, George Weah a remporté le ballon d'or de la FIFA en 1995. Il demeure le seul joueur africain à avoir mérité le titre de meilleur joueur de la planète.

Ellen Johnson Sirleaf, récipiendaire du prix Nobel de la paix, quitte la présidence après 12 années de pouvoir. Elle a permis au Libéria de se relever de la destruction après deux guerres civiles et la crise du virus Ebola qui a tué des milliers de personnes.

Il s'agit du premier transfert de pouvoir pacifique en plus de 70 ans au Libéria.

Jonathan Paye-Layleh, The Associated Press