NOUVELLES
21/01/2018 16:50 EST | Actualisé 21/01/2018 16:51 EST

Le Conseil de sécurité de l'ONU évoquera lundi l'offensive turque en Syrie

Une réunion était déjà prévue pour évoquer le rapport du responsable de l'ONU chargé des Affaires humanitaires sur sa récente visite en Syrie.

Denis Balibouse / Reuters

Le Conseil de sécurité de l'ONU évoquera lundi l'aggravation de la situation humanitaire en Syrie après le lancement ce week-end d'une offensive turque contre les miliciens kurdes des YPG dans la région d'Afrine en Syrie, ont rapporté des diplomates.

Une réunion était déjà prévue pour évoquer le rapport du responsable de l'ONU chargé des Affaires humanitaires, Mark Lowcock, sur sa récente visite en Syrie.

Mais à la demande de la France, la rencontre à huis clos portera également sur l'escalade militaire en Syrie marquée par l'offensive turque contre les Unités de protection du peuple (YPG), mais aussi les bombardements du régime syrien, notamment à Idleb (nord-ouest) et dans la Ghouta orientale près de Damas.

La réunion débutera autour de 11h30, selon des diplomates.

"La France est très préoccupée par la situation en Syrie et par la dégradation brutale de la situation", a déclaré dimanche le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian.

Et la ministre française des Armées Florence Parly a appelé la Turquie à cesser ses opérations contre les YPG, qui sont alliés des Occidentaux dans lutte contre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI).

La Russie, alliée du régime de Bachar al-Assad, a elle annoncé samedi que ses militaires déployés dans la zone d'Afrine avaient quitté leurs positions pour "empêcher d'éventuelles provocations" ou menaces à leur encontre.

Le département d'Etat américain a lui appelé dimanche la Turquie à "faire preuve de retenue" et à épargner les civils en Syrie, tandis que le ministre de la Défense Jim Mattis soulignait le fait qu'Akara a "des préoccupations sécuritaires légitimes".