NOUVELLES
21/01/2018 08:21 EST | Actualisé 21/01/2018 08:21 EST

Au moins 5 morts dans l'attaque de l'hôtel Intercontinental à Kaboul

Personne n'a encore revendiqué la responsabilité de l'attaque.

Omar Sobhani / Reuters

Des hommes armés ont pris d'assaut l'hôtel Intercontinental à Kaboul lors d'un siège qui aura duré 11 heures et qui s'est poursuivi dimanche matin, tuant au moins cinq civils, dont un étranger, selon les autorités.

Six autres personnes ont été blessés, dont trois membres des forces de sécurité, et plus de 150 personnes, dont 41 étrangers, ont été secourues, a déclaré le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Najib Danish.

Les corps de trois assaillants ont été récupérés, a ajouté Najib Danish.

«Les forces de sécurité vont dans chaque pièce pour s'assurer qu'il n'y a pas d'autre attaquant dans le bâtiment», a-t-il dit.

Personne n'a encore revendiqué la responsabilité de l'attaque qui a été déclenchée vers 21 h (heure locale), samedi.

Alors que les combats faisaient rage, un incendie a éclaté dans le bâtiment.

Des séquences télévisées en direct ont montré des personnes essayant de s'échapper par les fenêtres des quatrième et cinquième étages.

Le capitaine Tom Gresback, porte-parole des forces dirigées par l'OTAN, a déclaré dans un communiqué que les forces afghanes menaient les opérations de riposte. Il a dit que selon les rapports initiaux, aucun membre de troupe étrangère n'a été blessé dans l'attaque.

L'hôtel Intercontinental fait habituellement l'objet d'une surveillance accrue, car il accueille des clients afghans, mais aussi étrangers ainsi que des conférences du gouvernement. Il a été attaqué pour la dernière fois par les insurgés talibans en 2011.