DIVERTISSEMENT
20/01/2018 15:27 EST | Actualisé 20/01/2018 15:27 EST

J. K. Rowling détruit le mythe autour de ce pub de « Harry Potter »

Non, le célèbre pub à sorciers le « Chaudron baveur » n'est pas inspiré d'un véritable pub situé à Exeter.

Andrew Kelly / Reuters

C'est un mythe qui s'effondre. Voilà maintenant des années que les habitants de la ville d'Exeter, située à un peu plus de 300 kilomètres de Londres, pensent que le célèbre pub à sorciers de "Harry Potter", le "Chaudron Baveur" est inspiré d'un vrai pub de leur ville, baptisé "The Old Fire House". Seulement, cela n'a jamais été le cas.

Le fameux pub aurait certes pu inspirer l'écrivaine qui, plus jeune, est allée à l'université de cette ville du sud-ouest de l'Angleterre. Malheureusement, ce mercredi 17 janvier sur son compte Twitter, l'auteure de la célèbre saga a mis un terme à la rumeur (et à des centaines de milliers de rêves).

Tout est parti d'un article publié ce 16 janvier sur le site du Devon Live au sujet de la vente du pub "The Old Fire House". En guide de commentaire sur les réseaux sociaux, on peut lire: "Le pub qui a inspiré J.K. Rowling est vendu".

J.K. Rowling, qui est tombée sur le tweet, a tenu à mettre les points sur les "i" et a au passage, réduit en miettes les rêves de certains fans en affirmant qu'elle n'avait tout simplement jamais mis les pieds dans ce pub.

"Si vous voulez de la vraie fantaisie, allez voir un agent immobilier. Je n'ai jamais visité ce pub de ma vie".

Alors, après cette révélation, c'est un nombre incroyable de fans qui ont exprimé leur tristesse sur les réseaux sociaux. La "Harry Potter Society", un regroupement de mordus de la saga qui s'est développé au sein de l'université d'Exeter, a même répondu en interpellant directement J.K. Rowling.

"Pourquoi détruisez-vous nos rêves de cette façon ?".

"Ma journée est ruinée, peut-être même mon année".

"Noooon, je suis allé à l'université d'Exeter et tout le monde pensait que vous fréquentiez ce pub".

Quelques minutes plus tard, J.K. Rowling a posté un autre tweet révélant cette fois-ci, les pubs et autres bars qu'elle a (pour de vrai) fréquenté.

"Le Red Cow, le Black Horse, le Mill on the Exe, l'Artillery Inn (malheureusement disparu), mais jamais celui-ci"( The Old Fire House, ndlr).

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.