NOUVELLES
20/01/2018 16:31 EST | Actualisé 20/01/2018 16:33 EST

Enquête après la vente d'une queue de dinosaure au Mexique

Les autorités marocaines ont ouvert une enquête.

Alex_Schmidt

Les autorités marocaines ont ouvert une enquête pour déterminer l'origine d'une queue de dinosaure vendue aux enchères à Mexico, a-t-on appris samedi auprès du ministère de la Culture à Rabat.

Présenté comme un "fragment de queue d'Atlasaurus de la période jurassique" provenant du Maroc, cet ossement de quatre mètres de long a été vendu mardi 1,8 million de pesos mexicains, selon le site internet de la société mexicaine de vente aux enchères Morton.

Cette vente a été abondamment relayée par différents médias au Maroc, ce qui a attiré l'attention des autorités qui veulent savoir si ce fragment de squelette vient de la région d'Azilal (centre), célèbre pour ses gisements de fossiles, a indiqué à l'AFP le directeur du patrimoine culturel, Abdellah Alaoui.

Les autorités sont décidées à faire appliquer les conventions internationales relatives à la lutte contre le trafic illicite de biens culturels et le pillage du patrimoine, a-t-il ajouté.

Un spécimen d'Atlasaurus (saurien géant de l'Atlas), un dinosaure vieux de 160 millions d'années, d'une taille estimée à 18 mètres de long pour 10 mètres de haut, est exposé au Musée des sciences de la terre de Rabat.

En avril 2017, le Maroc avait obtenu la restitution du squelette d'un dinosaure marin vieux de 66 millions d'années, retiré d'une vente aux enchères à Paris après la plainte d'une association.

En partie recouvert par la mer durant l'ère primaire (environ 500 millions d'années avant J.C.), le Maroc est mondialement réputé pour abriter de nombreux fossiles, minéraux mais aussi météorites.